« Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils »

Couleur liturgique : violet

Évangile selon saint Luc 1, 26-38

Au sixième mois d’Élisabeth, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Demande

Seigneur, aide-moi à accueillir ta grâce en mon cœur à l’exemple de ta très sainte Mère, la Vierge Marie.

Réflexion

1. « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

La Vierge Marie a reçu par anticipation la grâce que le Christ est venu apporter à tous les hommes par son Incarnation. Cette salutation de l’ange Gabriel au moment de l’Annonciation, même si elle s’adresse de façon particulière à notre sainte Mère du ciel, en vertu de son appel à être Mère de Dieu, annonce aussi ce que le Christ est venu réaliser en nous par sa Rédemption. Le Christ est venu nous combler de sa grâce. Il est venu pour être avec nous.

Saint Jean-Paul II, dans son encyclique Redemptoris Mater, nous le rappelle : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ (Ep 1, 3). Ces paroles de la Lettre aux Éphésiens révèlent le dessein éternel de Dieu le Père, son plan pour le salut de l'homme dans le Christ. C'est un plan universel qui concerne tous les hommes créés à l'image et à la ressemblance de Dieu (cf. Gn 1, 26). » (Redemptoris Mater, 7)

Je peux donc me réjouir avec la Vierge Marie aujourd’hui en entendant ces paroles de l’ange parce que, par mon baptême, le Christ m’a comblé de grâce et qu’il est avec moi.

2. « Sois sans crainte, Marie (…) »

Par mon baptême, le Christ m’a comblé de sa grâce. Le Christ est avec moi. Ces deux vérités de notre foi sont tellement essentielles que nous devrions nous sentir bien petits devant ce mystère. Qui suis-je pour que le Seigneur pense à moi ? Je ne suis qu’une pauvre petite créature, un pécheur. Comment est-ce possible ? C’est certainement la réaction que la Vierge Marie a ressentie en son cœur en recevant l’appel d’être la mère du Messie. Comme elle, je dois laisser résonner en mon cœur les paroles de l’ange Gabriel : « Sois sans crainte. » Le Seigneur m’invite à déposer mes peurs et mes craintes à ses pieds. Je peux aussi demander à la Vierge Marie de m’aider à accueillir plus pleinement la grâce du Seigneur dans mon cœur et dans ma vie puisqu’il est évident que mon âme est encore un chantier en cours. Il faut avoir confiance que le Christ portera à l’accomplissement l’œuvre qu’il a commencée en moi si je le cherche avec un cœur sincère.

3. « L’Esprit Saint viendra sur toi (…) »

Par son Incarnation, le Christ est venu nous sauver de la mort et du péché par sa Passion et sa mort sur la croix, mais il est aussi venu nous offrir une participation à sa propre vie, à sa vie divine. Il est venu nous diviniser en faisant de nous des fils et des filles de Dieu ! Il le fera en envoyant son Esprit Saint sur nous pour habiter nos cœurs au moment de la Pentecôte et par la suite par le sacrement du baptême et de la confirmation. Saint Paul nous le rappelle dans sa lettre aux Galates : « Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie ‘’Abba !’’, c’est-à-dire : Père ! » (Gal 4, 6)

La Vierge Marie a reçu cette grâce par anticipation. L’Esprit Saint l’a couverte de son ombre et elle est a conçu en son sein le Fils de Dieu. Par l’Esprit Saint elle portera au monde le Christ. En tant que baptisés et en tant que chrétiens, nous sommes appelés à porter aussi le Christ au monde. Demandons à l’Esprit Saint de nous envoyer dans le monde pour porter Jésus à tant d’hommes de de femmes qui sont en quête de sens et de vérité.

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, tu m’as comblé de ta grâce. Tu es avec moi aujourd’hui dans ce temps de prière. Merci, Seigneur, pour la grâce de mon baptême ! Tu as envoyé ton Esprit Saint pour me couvrir de son ombre et me faire participer à ta propre vie divine. Merci, Seigneur ! Viens porter à son accomplissement en moi cette œuvre de ton Incarnation que nous allons célébrer dans quelques jours. J’ai aussi la chance d’être accompagné dans ma vie chrétienne par ta très sainte Mère, la Vierge Marie. Qu’elle puisse m’aider à être chaque jour plus fidèle à ta grâce. Merci, Vierge Marie, pour tous tes soins maternels et ta tendresse de mère à mon égard.

Résolution

Prier un chapelet en contemplant les mystères joyeux pour me préparer à la fête de la Nativité.

Père Richard Tardiff, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés