« Une vraie famille »

Soumis par Regnum Christi le jeu 28/05/2020 - 07:21

 

L’ECyD est un style de vie, un esprit et, comme tout ce qui est vivant, il s’adapte au milieu. Pourtant le mode confinement n’était pas prévu et il a bien mis à l’épreuve notre créativité missionnaire, surtout pendant deux périodes importantes : le Carême et Pâques. En équipe de responsables, nous avons lancé trois campagnes pour aider nos jeunes de toutes les tranches d’âges de l’ECyD à rester connectés avec Dieu, entre eux et avec la création. Le mode de vie connectée nous a permis de participer aux premiers Jeux olympiques en ligne avec des jeunes de toute la France et 255 équipes du monde entier. Cette période nous a ouvert l’esprit à de nouveaux projets. Jean-Baptiste Rey partage avec nous son expérience.

 

Rester en contact et partager notre foi avec l'ECyDenQuarantême

Je suis très heureux de pouvoir aujourd’hui partager avec vous mon témoignage sur la manière dont j’ai vécu le confinement en tant qu’animateur ECyD. Tout d’abord je tiens à vous parler de ce qu’une équipe a su réaliser avec l’aide de Dieu. Revenons deux mois en arrière, juste avant le début du confinement. À ce moment-là, nous avions encore la possibilité de nous retrouver une fois par mois entre animateurs et jeunes pour partager de superbes moments. Quelques semaines plus tard, la France est entrée en confinement, ce qui nous a obligés à mettre fin à nos réunions mensuelles. C’est alors qu’un projet (#ECyDenQuarantême) est né dans le but, d’une part de rester en contact avec nos jeunes de l’ECyD, et d’autre part de partager notre foi à travers des vidéos. Avec l’ensemble des animateurs de l’ECyD, il nous a semblé important en plein Carême de propager la Bonne Nouvelle à travers des méditations quotidiennes sur l’Évangile. Ainsi, grâce aux réseaux sociaux et notamment au compte Instagram ECyD France (@ecydfrance) et avec l’aide des animateurs de toute la France et de certains jeunes, nous avons pu transmettre l’amour que Dieu nous donne. Enfin, avec l’aide de notre aumônier, nous avons eu la grâce de pouvoir assister à la messe tous les jours à travers les réseaux sociaux. Ce confinement a totalement changé ma vie et notamment ma vie spirituelle. Il m’a aidé à grandir.

 

« Je me sens prêt, comme les apôtres après la Résurrection du Christ »

Pour commencer, j’aimerais revenir sur la manière dont ce projet m’a aidé à vivre ce temps de confinement. Si aujourd’hui, je suis engagé en tant qu’animateur ECyD, c’est tout d’abord pour les personnes avec lesquelles je vis cette expérience spirituelle. Je vous parlais de cette équipe qui a su réaliser ce projet et aujourd’hui je peux vous dire que ce n’est plus une équipe mais une famille. Ce temps de confinement ne nous a pas éloignés malgré la distance, mais nous a au contraire soudés. Le simple fait de se parler tous ensemble lors d’une conférence téléphonique est un moment merveilleux. Toutes ces personnes sont désormais des personnes en qui j’ai confiance et avec lesquelles j’espère vivre encore d’autres aventures. Je suis ému de pouvoir dire haut et fort que je me suis fait plus que des amis : j’ai découvert une vraie famille. Je me rends vraiment compte de l’amour que Dieu nous donne car cette famille est née de l’amour que nous portons en nos cœurs envers notre Père. Si j’insiste sur le fait que nous sommes devenus une famille, c’est parce que grâce à celle-ci j’ai appris à parler de ma foi auprès de personnes qui doutent ou qui ne connaissent pas le Christ. En tant que chrétien, je reconnais qu’exprimer sa foi n’est pas quelque chose d’évident. Ainsi, en parlant de ma foi virtuellement à travers les réseaux sociaux, je commence petit à petit à prendre de l’assurance et je me sens prêt, comme les apôtres après la Résurrection du Christ, à aller partager ce que Dieu m’apporte et me donne au quotidien. Je réalise la chance que j’ai de pouvoir recevoir la Parole de Dieu tous les jours et ce qu’elle m’apporte. J’ai beaucoup reçu, c’est donc à moi aujourd’hui d’aller vers ceux qui ont besoin de moi. Finalement ce projet m’a permis de me rapprocher de mes amis et ils m’ont aidé à partager ma foi auprès des autres.

De plus, je trouve ce projet merveilleux car il a permis à de nombreuses personnes de pouvoir se changer les idées en ces temp difficiles. J’entends par là que les personnes qui ont participé à la réalisation du projet ont pu faire autre chose que tourner en rond chez eux. Néanmoins, j’espère de tout mon cœur que toutes les personnes qui, quotidiennement écoutaient nos méditations et assistaient à la messe, ont pu se retrouver avec le Christ ou bien approfondir leur foi avec lui.

 

« Ce qui a donné un tournant à mon confinement est le moment où je me suis mis à prier le chapelet tous les mercredis en direct sur Instagram. »

J’aimerais ainsi vous parler de ce que j’ai ressenti en participant à ce projet. Tout d’abord, je réalise que sans ce projet j’aurais vécu le confinement différemment. Comme tout le monde, je connais des hauts et des bas dans ma vie, et je remercie le Seigneur d’avoir été là pour moi pendant toute cette période. Grâce à lui, j’ai pu compter sur mes amis quand je ne me sentais pas très bien mais aussi dans les moments de joie. Également, le fait de méditer des passages d’Évangile et des Actes des Apôtres m’a permis de changer d’air et de me retrouver seul avec le Seigneur pendant un temps déterminé. Pour finir, je dirais que ce qui a donné un tournant à mon confinement est le moment où je me suis mis à prier le chapelet tous les mercredis en direct sur Instagram. C’est une expérience incroyable, je n’ai pas les mots pour décrire ce que je ressens chaque mercredi lorsque je prends conscience que je suis en union de prière avec d’autres membres de l’ECyD.

Merci, Seigneur, pour tout ce que tu me fais vivre depuis que je me rends vraiment compte de qui tu es. Merci de m’avoir fait grandir dans la foi mais aussi en tant que lycéen de 17 ans. Merci pour la famille que tu m’as donnée et pour les amis que tu m’as fait découvrir.

Je vous souhaite à tous un jour de découvrir de vrais amis et notamment Jésus car, oui, il est notre Ami. Vive le Christ-Roi !

Jean-Baptiste Rey