Un sourire sur notre visage et dans notre âme

Au mois de juillet dernier, une vingtaine de jeunes, accompagnés du P. Thomas Brenti, LC, les consacrées Sarah Cleary et Sarah Gagner ainsi qu’un jeune couple, François et Clotilde, est partie en mission à Marseille et en Corse. Voici le témoignage de Balma.

Deux semaines seulement suffisent à Dieu pour entrer dans notre cœur et nous remplir d’une joie et d’une paix intérieure inexplicables. Ce furent deux semaines intenses, avec la messe et l’adoration presque tous les jours, ce qui m’a permis de sortir de ma routine habituelle et de me rapprocher de Dieu.

Pendant la première semaine, à Marseille, nous avions une sorte de ‘retraite’ le matin : laudes, messe, adoration et topo. Cela peut paraître un peu ennuyeux, pourtant nous nous sentions chaque jour plus proches de la Vierge, et par conséquent de Dieu.

L’après-midi nous menions des activités diverses, telles que peindre une bibliothèque, rendre visite à des malades de l’hôpital, aider dans des restaurants sociaux, jouer avec des enfants dans la rue. Ce sont des choses simples, mais la façon dont les gens et les enfants réagissaient et remerciaient nous comblait intérieurement et apportait un sourire sur notre visage et dans notre âme.

La seconde semaine nous sommes allés en Corse, assimilant peu à peu ce que nous avions vécu. Les 21 que nous étions sommes restés ensemble, dans une seule maison, comme une famille super nombreuse, ce qui m’a enchanté. Nous avons eu la chance de vivre une semaine en famille, de partager des moments tellement bons, des rires et des expériences.

Le jour commençait par un peu de sport pour ceux qui le voulaient, puis par le petit déjeuner. Ensuite nous avions la messe tous ensemble, ce qui m’enchantait, avec enfants de chœur, chants et une homélie pour affronter la journée. Pour finir un moment d’adoration pour ceux qui le désiraient ; moi j’y restais avec joie ; il y avait des jours où je ne savais que dire, mais le simple fait d’être là et de regarder le Saint-Sacrement me remplissait de paix intérieure, que je ne sais pas expliquer.

Les déjeuners et les dîners étaient préparés par un groupe différent chaque jour. L’après-midi on avait des activités variées, ballades, plage…

Balma Gallardo