« Un engagement concret à partir de la foi »

Soumis par Regnum Christi le ven 06/09/2019 - 13:21

Été 2019 – Souvenirs de la Mission RC sud à Marseille

Au mois de juillet dernier, un groupe de jeunes, accompagnés par le P. Raymond Jubinville, LC, Sarah Gagnier et Sarah Cleary, consacrées de Regnum Christi, a vécu dix jours de mission, d’amitié, de réflexion et de spiritualité à Marseille et à la Sainte-Baume, sanctuaire consacré à Marie-Madeleine dans le Var. En coopération avec la Maison Bernadette, les jeunes ont participé au bricolage et à la peinture d’une école d’un quartier nord de Marseille, animé un atelier de jeux dans la rue avec les enfants et organisé des visites chez les gens du quartier.

Dans l'exhortation Christus Vivit le pape François parle d’un « engagement concret, à partir de la foi, pour la construction d’une société nouvelle » qui « consiste à vivre au milieu du monde et de la société pour évangéliser ses diverses instances, pour faire grandir la paix, la cohabitation, la justice, les droits humains, la miséricorde, et étendre ainsi le Règne de Dieu dans le monde. » (Christus vivit, 168)

Vivre de l'Évangile

À Marseille, les lycéens ne sont pas dans des quartiers catholiques. Ils n’annoncent pas l’Évangile, ils en vivent, ils le sont. Les habitants, les enfants ne lisent qu’eux comme Bible. La Maison Bernadette est une main tendue pour construire une paix durable au sein de ces quartiers difficiles à vivre pour les enfants. À travers la présence des jeunes, des bénévoles, le Règne de Dieu s’installe tout doucement, au travers d’un sourire, d’un mur repeint, d’un parc nettoyé,… au travers de toutes les petites actions accomplies dans l’amour et le service. Dans le numéro 173 de l’encyclique aux jeunes, le pape François parle des petits gestes qui font de grandes choses : « De même que dans la parabole, les petites semences des jeunes se transforment en arbres et en récoltes (cf. Mt 13, 23.31-32). Tout cela à partir de la source vive de l’Eucharistie dans laquelle notre pain et notre vin sont transfigurés pour nous donner la vie éternelle. »

Rencontrer le Christ

Durant notre mission, la prière avait un rôle majeur car comment aimer sans recevoir l’amour ? Le fondateur de la Maison Bernadette disait : « Notre mission n’est autre que d’apporter le trop-plein d’amour que nous recevons pendant la prière aux personnes du quartier. »

Les jeunes de Regnum Christi désirent partager l’expérience de la rencontre avec Jésus qu’ils recherchent et en vivre ! Comme le disait saint Albert Hurtado : « Être apôtre ce n’est pas porter un insigne à la boutonnière de la veste ; ce n’est pas parler de la vérité mais la vivre, s’incarner en elle, devenir Christ. Être apôtre ce n’est pas porter une torche à la main, posséder la lumière mais être la lumière […] L’Évangile […] plus qu’un enseignement est un exemple. Le message changé en vie vécue ». [93]

Les témoignages de Micah, Balma, France et Côme parlent d’eux-mêmes. Les jeunes ont entendu l’appel du pape François : « Je serai heureux en vous voyant courir plus vite qu’en vous voyant lents et peureux. Courez, attirés par ce Visage tant aimé, que nous adorons dans la sainte Eucharistie et que nous reconnaissons dans la chair de notre frère qui souffre. Que l’Esprit Saint vous pousse dans cette course en avant. L’Église a besoin de votre élan, de vos intuitions, de votre foi. Nous en avons besoin ! Et quand vous arriverez là où nous ne sommes pas encore arrivés, ayez la patience de nous attendre. » (Christus vivit, 299)

Témoignages

« Bien que tous les jours se déroulent de la même façon, pour moi, chaque jour était unique par les rencontres que je faisais qu'elles soient dans la prière, au sein de la Maison Bernadette ou avec les enfants et les gens du quartier. » nous confie France. « Chaque sourire d'enfant, chaque partage rendait ma journée et la mission encore plus belle et marquante. »

Micah était ravie de pouvoir aider à la rénovation d’une salle de classe et de faire des jeux avec les enfants « tout en restant le cœur tourné vers Jésus » et en poursuivant sa vie de prière.

« Encore une fois je pars le cœur rempli de joie. » se réjouit Balma. « C’étaient dix jours très intenses, pleins de prière, d’engagement et de joie. Chaque jour était un cadeau de Dieu. Pour moi c’est la troisième fois que je participe à cette mission et je m’en lasse pas. Au contraire, chaque année Dieu se surpasse et me permet de le connaître davantage, que je l’aime plus. Il m’aide à croître spirituellement comme une fille de son Règne. J’étais touchée par les sourires jusqu’aux oreilles des enfants avec qui nous avons joué dans la rue. Faire la peinture dans un collège était bien gratifiant… en pensant que cela permettra aux enfants de recevoir une formation dans un cadre soigné. J’ai bien profité de la vie de prière et des formations avec des sujets différents chaque jour. Ma partie préférée de la journée : l’adoration ! »

Pendant la semaine à Marseille, les jeunes ont voulu tout simplement partager la vie des habitants du quartier où se trouve la Maison Bernadette. Pour Côme, « le moment qui m’a le plus marqué c’était ce dîner chez une habitante, elle nous a raconté sa vie et c’était très touchant ! »

France confirme : « Pendant cette mission, le moment qui m'a le plus marqué est le dîner chez Sandrine, une dame du quartier. Elle nous a accueillis simplement après sa journée de travail et a partagé avec nous son histoire autour d'un repas. Elle nous a parlé de ses enfants et petits-enfants avec plein d'amour et elle semblait vraiment heureuse malgré toutes les épreuves qu'elle a traversées ! »

Après la mission à Marseille, les jeunes ont passé trois jours près de la Sainte-Baume, moments de repos et d’amitié dans un petit chalet de montagne, avec une visite au sanctuaire de sainte Marie-Madeleine pour couronner le tout.

Maëva Mascle

Vidéo : UmanSky Vimeo.com/NonStopArt