Reproches aux pharisiens et aux docteurs de la Loi : vanité et hypocrisie

Mercredi, 14 octobre 2020

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 11, 42-46

En ce temps-là, Jésus disait : « Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue et vous passez à côté du jugement et de l’amour de Dieu. Ceci, il fallait l’observer, sans abandonner cela. Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous aimez le premier siège dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques. Quel malheur pour vous, parce que vous êtes comme ces tombeaux qu’on ne voit pas et sur lesquels on marche sans le savoir. »

Alors un docteur de la Loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. » Jésus reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt. »

Prière

Me voici en ta présence. « Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m'assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées. » (Ps 138) J’élève mon âme vers toi, mais toi tu veilles sur moi depuis longtemps. Merci, mon Dieu, pour ta bienveillance !

Demande

Donne-nous de saints prêtres, Seigneur !

Réflexion
  1. « Malheureux êtes-vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue, et vous passez à côté du jugement et de l'amour de Dieu. »
    Le Christ parle de l’hypocrisie des pharisiens qui s’attachent à la tradition en en perdant le sens. Ils se tranquillisent la conscience par une fidélité extérieure mais leur cœur n’aime pas, ils ne se dépouillent pas d’eux-mêmes pour servir leur prochain. Comment distingue-t-on un ami hypocrite d’un véritable ami ? L’ami sincère est celui qui n’abandonne pas son ami, ni au moment des difficultés, ni quand l’amour implique une souffrance, ni quand passent les années. Pour l’ami sincère, la présence de l’autre est sa récompense.
     
  2. « Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous aimez le premier siège dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques. »
    « Corruptio optimi pessima » (la corruption des meilleurs est la pire) disaient les Romains. Les pharisiens, qui devaient montrer aux autres l’amour de Dieu, sont devenus des amis hypocrites de Dieu. Dans l’Ancien Testament Ezéchiel prophétise contre les faux pasteurs : « Quel malheur pour les bergers d’Israël qui sont bergers pour eux-mêmes ! N’est-ce pas pour les brebis qu’ils sont bergers ? Vous, au contraire, vous buvez leur lait, vous vous êtes habillés avec leur laine, vous égorgez les brebis grasses, vous n’êtes pas bergers pour le troupeau. Vous n’avez pas rendu des forces à la brebis chétive, soigné celle qui était malade, pansé celle qui était blessée. Vous n’avez pas ramené la brebis égarée, cherché celle qui était perdue. Mais vous les avez gouvernées avec violence et dureté. » (Ez 34, 2-4)
     
  3. Mais Dieu a envoyé son propre pasteur, le Bon Pasteur. Le Christ vient accomplir le véritable sacerdoce : celui du sacrifice de soi-même pour les autres. Le Christ est guide et maître, mais pas à la manière des docteurs de la loi ou des pharisiens. L’autorité du Christ vient de son amour pour chacun d’entre nous. Le prêtre est appelé à être un alter Christus , un autre Christ, qui perpétue son sacerdoce entre les chrétiens, un ami sincère du Christ et de tous les hommes. Prions pour que les prêtres sachent le représenter.
Dialogue avec le Christ

Seigneur tu es le Chemin, la Vérité et la Vie. Je te rends grâce car tu as voulu te rendre présent dans ma vie par l’intermédiaire d’autres hommes, associant ainsi l’humanité à ton œuvre de salut. Soutiens-les dans leurs épreuves, donne-leur la force d’être fidèles et de se donner sans compter, éloigne le péché de leur vie consacrée. Donne-nous de saints prêtres, qui sachent nous transmettre ton amour.

Résolution

Prier pour les prêtres.

Frère Melchior Poisson, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés