Protection des mineurs

Soumis par Regnum Christi le mer 17/10/2018 - 16:22

Les Légionnaires du Christ et le mouvement Regnum Christi dénoncent toute forme d’abus et de violence, s’y opposent fermement et s’engagent dans leur prévention

Les enfants sont notre bien le plus précieux. Ils sont un cadeau et ils nécessitent notre protection particulière. Le bien de chaque enfant constitue également la priorité de la pastorale des enfants, des adolescents et des jeunes proposée par les Légionnaires du Christ et Regnum Christi. Notre congrégation et le Mouvement souhaitent donner la plus grande attention à cette responsabilité en accord avec les recommandations de l’Église catholique et de la règlementation française par rapport à la sécurité des mineurs.

Tout pour le bien de l’enfant – créer les conditions nécessaires

Chaque année, des centaines de jeunes, filles et garçons participent aux différents séjours et activités pastorales régulières de Regnum Christi en France. Notre motivation pour notre engagement auprès d’eux est le désir de contribuer à ce que tous les hommes puissent faire l’expérience de l’amour de Dieu. La priorité de notre pastorale est donc le bien de chaque personne. Il est évidemment indispensable de créer les conditions humaines essentielles pour cela. Nous en sommes d’autant plus conscients que de nombreux cas d’abus de mineurs ont été révélés ces dernières années au sein de l’Église catholique.

Les Légionnaires du Christ et les membres de Regnum Christi sont conscients de leur responsabilité particulière par rapport à leur propre histoire. La révélation du comportement profondément immoral du fondateur a été une leçon éprouvante pour l’institution dans son ensemble et pour chacun en particulier, une leçon qui motive à un engagement encore plus déterminé.

Assurer le bien de l’enfant et sa protection constitue un domaine étendu et complexe de responsabilité. La seule bonne volonté ne suffit pas. Une expertise et une plus grande responsabilité sont requises car la dignité inviolable de chaque personne ne permet aucun écart.

Les principes directeurs de la congrégation sont orientés dans ce sens. Notre premier but est ainsi d’empêcher qu’il arrive quoi que ce soit aux enfants et faire en sorte qu’ils puissent s’épanouir et grandir pour devenir des personnes matures. La meilleure protection dans ce sens est une prévention efficace.

Parmi les mesures de prévention au sein de notre congrégation et deRegnum Christi figurent : la lecture et l’assimilation du document « Lutter contre la pédophilie, repères pour les éducateurs » de la Conférence des évêques de France et de la « Charte de sécurité SPAMA » (pour la sécurité sanitaire, physique, affective, morale, alimentaire) qui est également signée par les animateurs de camps et les intervenants dans les aumôneries. À cela s’ajoutent des formations complémentaires proposées par les diocèses.

La prévention a toujours l’homme en ligne de mire. Elle est seulement efficace lorsque toutes les personnes potentiellement concernées sont impliquées. Une prévention compréhensive doit ainsi avoir en vue en même temps les coupables et les éventuelles victimes. Elle nécessite des structures institutionnelles et demande la coopération de toutes les autorités qualifiées (organismes externes, ecclésiaux, publics et privés reconnus, par exemple) à qui les personnes concernées peuvent se confier dans de telles situations. L’affermissement de la relation de confiance naturelle entre parents et enfants est aussi essentielle que la coopération étroite de l’institution avec les parents.

Dans la pastorale des enfants et adolescents proposée par la congrégation travaillent prêtres et laïcs. Le travail de prévention commence donc déjà avec les candidats au sacerdoce. Avant l’entrée au noviciat ainsi que lors de la période de formation qui dure environ 12 ans, des psychologues indépendants examinent les motivations et aptitudes des séminaristes pour le service pastoral au sein de l’Église catholique. Lors de la formation, chaque religieux aborde les questions et défis de sa propre sexualité dans le cadre de la formation intégrale de la personne et du processus de maturité individuelle. Les formateurs transmettent des connaissances fondamentales sur les signes de comportements sexuels inappropriés et offrent des aides pour une approche adéquate de sa propre sexualité.

Dans la préparation et l’organisation responsable des activités offertes aux enfants, adolescents et jeunes, la sélection rigoureuse des collaborateurs, salariés ou bénévoles (animateurs, par exemple) par rapport à la fiabilité dans leur attitude avec les mineurs et autres personnes nécessitant une protection particulière, est une priorité. Lors d’une formation préalable il est question de la garantie d’une attitude pastorale et éducative adéquates et de la compréhension correcte entre proximité et distance avec les enfants et les jeunes. En outre, un enseignement des lignes directrices sur ce sujet est dispensé et les chartes de sécurité en vigueur sont présentées à tous.

Principes directeurs et procédure

Les constitutions, normes et règlementations disciplinaires de la congrégation des Légionnaires du Christ attachent la plus grande valeur au comportement respectueux, attentif et responsable avec les mineurs. Les enfants méritent notre attention, notre gentillesse et notre proximité. Or, tout ce qui dépasse les gestes habituels – comme donner la main – est pris en compte dans les principes directeurs qui règlent par exemple la concordance entre proximité et distance pour des religieux, prêtres et collaborateurs.

Il ne leur est pas permis de rester seuls avec des mineurs dans une pièce fermée ou non ouverte à la vue de tiers. Les entretiens individuels doivent ainsi se dérouler dans des pièces prévues à cet effet, permettant une vision facile et transparente de la pièce.

Rester dans les sanitaires ou dormir dans un lieu seul avec un enfant ou un jeune est interdit. Les conditions d’hébergement et l’utilisation des sanitaires s’effectuent de manière séparée et à des créneaux différents. La congrégation a pris en compte ces dispositions dans la configuration architecturale adéquate des bâtiments et leur conformité pour des enfants et des jeunes, par des pièces lumineuses, des couloirs dégagés et l’utilisation de portes en verre pour les pièces pour groupes et entretiens, par exemple.

Les principes directeurs prévoient également l’organisation d’activités de groupe uniquement d’une manière pédagogiquement judicieuse et admissible. Ainsi toute forme de punition ou mesures de discipline physique sont interdites. Pour la résolution de problèmes ou situations difficiles, les parents sont consultés.

Nous suivons les recommandations de la Conférence des évêques de France et disposons d’un plan d’intervention afin de pouvoir agir de manière immédiate et adéquate lors d’un cas de soupçon confirmé. Tous les membres et collaborateurs de la congrégation sont tenus de contacter immédiatement le responsable concernant le cas qui a été porté à sa connaissance. C’est lui qui prendra l’information en compte et constituera la personne de contact avec les autorités civiles. Il en informe en outre immédiatement le supérieur religieux et l’évêque local. Les victimes et leurs proches bénéficient d'une protection particulière. Un travail de communication externe adéquate est également assuré afin de garder l’équilibre entre la transparence nécessaire et la protection des personnes.

L’ensemble de ces dispositions correspond, de la manière la plus profonde, à l’exigence morale et pédagogique de la congrégation et de Regnum Christi d’inviter les parents à encourager les enfants à se défendre contre toute forme d’abus et d’en parler !

« Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. » (Mc 9, 42) nous dit le Christ dans l’Évangile. Ces paroles demandent notre engagement à « veiller sur les plus vulnérables et de les protéger » comme nous l’a rappelé le pape François dans sa lettre du 20 août dernier.

Si vous êtes directement concerné(e) ou si vous rencontrez une personne pouvant l’être, contactez : ecoutedevictimes@regnumchristi.fr