Méditation du jour

Le règne de Dieu

Dimanche 17 juin 2018
11e dimanche du Temps Ordinaire

Évangile selon saint Marc 4, 26-34

En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. » Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio

Prière

Père, au nom de ton Fils, Jésus-Christ, je te demande l’onction de l’Esprit Saint.

Demande

Je te demande la grâce de vivre de toi, de te découvrir dans ma vie, de m’ouvrir à toi pour que tu fasses de moi un fils de Dieu.

Réflexion

Cette réflexion vient en grande partie du livre d’Éloi Leclerc, Le Royaume caché, 1987.

1. Jésus ouvre la proclamation de la Bonne Nouvelle en Galilée par les paroles « Le règne de Dieu est tout proche » (Mc 1, 15).
Le Règne de Dieu est un thème bien connu dans l’Ancien Testament. En quoi consiste-t-il ce Règne dont Jésus répète à qui voudra bien l’écouter qu’il est tout proche et qu’il a déjà commencé ? Se poser la question, c’est comme se tourner vers ce même Jésus, et lui demander ce qui le pousse et l’autorise à proclamer l’aujourd’hui du Royaume. Finalement, il s’agit de se demander quelle est la réalité nouvelle qui libère l’homme au plus profond de son être. Cette nouveauté vient de l’expérience intime du Christ et nous renouvelle.

2. « Le règne de Dieu est tout proche » est le condensé de la Bonne Nouvelle.
C’est la réalité même de Dieu parce que c’est Dieu lui-même en personne au milieu de nous, la présence de Jésus-Christ, la proximité de Dieu. C’est encore la communication unique de Dieu avec l’homme. Et c’est l’amour de Dieu en Jésus, amour libre et gratuit, la révélation de la tendresse de Dieu. Le Royaume de Dieu est proche signifie notre libération. Cela veut dire aussi que la volonté de Dieu et son pouvoir dominent l’univers et l’Histoire, même si, de fait, au moment présent, c’est de manière limitée et cachée. Ce Royaume, il faut le chercher, mais c’est une découverte unique et inestimable, parce que c’est la souveraine gratuité de l’amour miséricordieux du Père, c’est le règne des fils du Père. Avant que le pécheur retourne à Dieu, celui-ci l’a aimé d’un amour premier et sans l’avoir mérité. En ce sens, la conversion évangélique consiste à apprendre à appeler Dieu « Père », au-delà de notre péché, et découvrir son amour miséricordieux pour moi.

3. Le Royaume de Dieu aujourd’hui
Dans les deux paraboles du Règne d’aujourd’hui, du chapitre 4, saint Marc souligne que la semence, le Royaume de Dieu, grandit une fois semée, on ne sait comment, jusqu’à sa plénitude. Le jour de son avènement n’est pas encore définitivement instauré. Cependant ce jour a déjà commencé, mais il se présente de manière cachée dans le quotidien. C’est cette nouvelle proximité du Seigneur qui illumine les profondeurs de l’homme, qui transfigure l’existence la plus ordinaire dans ses relations par la relation de Jésus avec son Père. Parce qu’en effet, ce Règne n’est autre chose que cette proximité ineffable et inséparable, toute miséricorde et tendresse. Et une fois que nous l’avons accueilli en nous, et que nous lui laissons l’espace nécessaire, il ne cesse de croître, de gagner de plus en plus de terrain dans notre vie. Le pouvoir transfigurateur du Royaume agit avec d’autant plus de force là où il est le plus caché : dans l’expérience de la souffrance, de l’humiliation et de la mort, dans le cœur même de l’échec et de l’abandon. En d’autres mots, le Royaume de Dieu, la paix de Dieu, est le mouvement de ceux qui ont trouvé la confiance, grâce à la vie de Jésus, de faire de leur existence une adoration continuelle de Dieu. Nous pouvons reposer en Dieu car nous ne sommes plus harcelés par l'idée qu'il nous faut maîtriser l'histoire, que la réussite de nos entreprises dépend de nous. Dieu est et cela suffit.

Dialogue avec le Christ

« Qu’il est bon de rendre grâce au Seigneur, de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut, d’annoncer dès le matin ton amour, ta fidélité, au long des nuits. » Ps 91(92) 2-3.

Résolution

Présenter au Seigneur les aspects de ma vie que je désire qu’il habite.

Anne-Marie Terrenoir, consacrée de Regnum Christi