Méditation du jour

Suivre les commandements de Dieu dans la joie

Jeudi, 26 novembre 2020

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 2, 20-28

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, alors sachez que sa dévastation approche. Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils s’enfuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils s’en éloignent ; ceux qui seront à la campagne, qu’ils ne rentrent pas en ville, car ce seront des jours où justice sera faite pour que soit accomplie toute l’Écriture. Quel malheur pour les femmes qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura un grand désarroi dans le pays, une grande colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés en captivité dans toutes les nations ; Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens, jusqu’à ce que leur temps soit accompli. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.

Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

Prière

« Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie. » (Ps 99, 1-2)

Demande

Être fidèle au Christ, en tout temps et en toute heure.

Réflexion
  1. « Elle est tombée, Babylone la grande ! » (Ap 18, 1-2)
    Quel superbe rappel que cette liturgie du jour ! Un rappel des plus importants : bien que le monde soit aux pieds de Satan, il a déjà perdu ! Et seuls les compagnons de l’Agneau auront droit à son festin ! Quelle grande vérité qui doit nous donner assurance, paix, élan, comme l’ont vécue nos prédécesseurs les saints et les saintes de ce monde, et ceux à venir ! Le monde, tout aussi attrayant qu’il soit, et il l’est car Dieu l’a créé, n’est rien en comparaison du monde futur qu’il nous a préparé.
     
  2. Une attitude de vie
    L’une des vérités du catholicisme est que l’on ne connaît ni le jour, ni l’heure, ni la manière dont nous mourrons. De même, nous ne savons pas grand-chose sur le moment de l’apocalypse. Ce que l’on sait, en revanche, c’est qu’un jour nous mourrons, un jour la terre aura son apocalypse. C’est un paradoxe où la solution est simple et qui nous est dépeinte dans ce psaume : « Servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie. » (Ps 99, 1-2)
    Si nous ne connaissons pas le moment et la manière de notre mort, au moins pouvons-nous nous y préparer à tout moment : en servant le Seigneur dans la joie. En adoptant cette attitude persévérante, cela nous enlève toute peur, crainte, angoisse, panique, incertitude, et nous remplit au contraire d’une sérénité et d’une paix telle que la possèdent les bons serviteurs du Seigneur.
     
  3. Combien de fois ne nous a-t-on pas dit que l’apocalypse arriverait tel jour ? Pourquoi perdre notre temps pour quelque chose dont nous ne connaissons pas la réponse ? Employons nos forces, notre temps, notre intelligence, notre volonté et notre amour pour le Seigneur. Ainsi, avec une attitude continuellement orientée vers le Seigneur, les craintes de ce monde, ses plaisirs éphémères, ses préoccupations, tout cela ne nous touchera nullement. Le regard posé vers le Seigneur et ce désir continuel de le voir orienteront tout notre comportement, nos pensées et nos paroles.
Dialogue avec Marie

Marie, mets en mon cœur ce désir intense du Seigneur et de la patrie future. Oriente ainsi aussi mes pensées, mes paroles et mon comportement de tous les jours.

Résolution

Avoir une attitude de joie en suivant les commandements de Dieu.

Xavier Kerrand