Méditation du jour

Comment recevoir et transmettre l’enseignement de Jésus

Lundi 24 septembre 2018
Saint Silouane

Évangile selon saint Luc 8, 16-18

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière. Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour. Faites attention à la manière dont vous écoutez. Car à celui qui a, on donnera ; et à celui qui n’a pas, même ce qu’il croit avoir sera enlevé. »

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio

Prière

Seigneur, accorde-moi la grâce de comprendre que la lampe que tu as allumée en moi c’est la vie que tu m’as donnée dès ma conception. Une fois cette lampe allumée, elle a été entretenue par mes parents et ma famille ; et la grâce de briller aujourd’hui doit te rendre gloire face à ceux qui te cherchent ou ne te connaissent pas encore. Seigneur, apprends-moi à témoigner de toi dans un monde qui ne s’occupe guère de l’éternité qui l’attend.

Demande

Notre époque n’est pas toujours bien informée des évènements du quotidien et de leurs répercussions mondiales : fausses nouvelles tronquées ou simplifiées, introduites dans un domaine politique, économique et de société. Cette difficulté, assez généralement répandue, ne facilite pas l’orientation à donner à notre existence : comment peut-on avancer dans un tel brouillard ? Il nous est bon de trouver une vérité sur laquelle nous appuyer en confiance.

Notre but est le Royaume des cieux. Malgré les difficultés, les imprévus, les surprises et les obstacles au quotidien, le Seigneur a demandé à ses apôtres de vivre leur foi en faisant confiance à la Providence (Cf. Mt 6, 25-34). Membres de l’Église catholique, nous sommes aujourd’hui ses « apôtres » : il nous recommande de ne pas nous inquiéter de ce qui trouble les païens et de faire confiance à notre Créateur : « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. » (Mt 6, 33)

Seigneur, notre plus grand désir est d’entrer dans ton Royaume et d’y demeurer. Tu nous as dit : « Demandez, on vous donnera ; (…) frappez, on vous ouvrira. » (Lc 11, 9) Aide-nous à suivre ce conseil avec soin, dans la confiance, en priant l’Esprit Saint de nous conduire jusqu’à ton Royaume.

Réflexion

1. « Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit »

Ici, tu veux que nous soyons très attentifs à accueillir et transmettre la lumière que nous avons reçue. Si cette lumière perd de son intensité ou s’opacifie, c’est que nous avons négligé de l’entretenir. Puisque tu nous l’as donnée, elle doit continuer à briller, à resplendir et à illuminer le monde dans lequel nous sommes. Cette lampe, c’est toi qui l’a allumée, c’est ton Esprit qui la fait briller et c’est à nous de savoir accueillir les grâces que tu veux bien nous confier pour que notre foi et notre attitude témoignent de l’origine et de la vérité de cette lumière. Saint Luc nous indique comment faire pour que la lumière de notre foi ne s’éteigne pas : il nous faut demander, il nous faut prier sans nous décourager (Cf. Lc 18, 1-8). Il nous faut demander en ton nom et nous recevrons en ton nom (Cf. Jn 16, 23-24) Et là, tu ne mettras pas notre lampe sous le lit. Elle brillera pour tous ceux qui nous entourent.

2. « Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour. »

Avec saint Luc, nous recevons souvent ton enseignement comme si c’étaient des proverbes, facilitant ainsi leur écoute et leur mémorisation. Ici, nous sommes invités à nous approprier ta Parole comme un secret à garder précieusement tout en le vivant avec soin, délicatesse et persévérance. Il ne s’agit pas d’une vertu particulière à pratiquer mais d’une disposition fondamentale permettant à notre comportement, nos actes, nos paroles, notre façon de vivre au quotidien, de laisser passer un maximum de ta lumière.

Il faut transmettre aux autres le secret précieux que nous avons accueilli et que nous accueillons jour après jour. Il faut le transmettre silencieusement mais naturellement, sans manifestations extraordinaires et dans la simplicité : il faut que ce secret paraisse au grand jour et qu’il incite les témoins à le vivre eux aussi. Ce secret caché paraîtra au grand jour grâce à la sagesse et à la force qu’il nous apportera ! Cette lumière passera silencieusement mais sera, pour chacun, l’occasion d’une nouvelle façon de vivre, d’une nouvelle naissance.

3. « (…) et à celui qui n’a pas, même ce qu’il croit avoir sera enlevé. »

Donc, il est clair que celui qui accueille la parole de Jésus comme un secret précieux doit la transmettre par « contagion » à ceux qu’il rencontre. Sinon, tout ce qu’il a reçu disparaîtra.

Nous devons faire attention à notre façon d’écouter, de recevoir et de transmettre. Écouter, méditer, mettre en pratique, témoigner, telle est la diversité de toute vie de foi. Sinon, nous ne mériterons aucun salaire. Nous aurons tout gaspillé sans aucun profit ni pour nous ni pour les autres. Nous serons le serviteur mauvais auquel le Seigneur enleva même ce qu’il avait reçu (Cf. Mt 25, 14-30).

Dialogue avec le Christ

Si nous voulons que notre lumière brille dans un monde aveuglé par les conditions actuelles où beaucoup consomment et dépensent sans compter, nous devons entendre et comprendre la réponse du Seigneur au jeune homme riche qui voulait atteindre le Royaume : « Vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens et suis-moi ! » (Mt 19, 21)

Résolution

Ne voir que la dignité de mon prochain quel que soit son âge ou son origine.

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi