« Longtemps je t’ai cherché »

Soumis par Regnum Christi le lun 26/08/2019 - 14:26

« Longtemps je t’ai cherché… »

Exposition de peintures et de photos de Cécile Martin-Houlgatte du 26 au 29 septembre 2019 à Paris

En 27 ans, sa vie de consacrée de Regnum Christi a mené Cécile Martin-Houlgatte sur différents continents. Ancienne diplômée de l’École du Louvre, elle a vendu différents tableaux à New York et Washington DC avant de rejoindre la communauté des consacrées de Paris. Ses tableaux et photographies en noir et blanc prises lors de ses différentes missions autour du monde invitent à découvrir la beauté de Dieu dans l’ordinaire. Par ses toiles modernes et gaies, telles que Le Sacré-Cœur, La danse de l’amour ou The Gift (Le cadeau), Cécile souhaite partager l’amour de Dieu, qui est beauté, vérité et bonté et inviter à la réflexion sur l’amour, la miséricorde, le pardon, le couple, la famille, etc.

Près de 200 personnes sont venues voir l'exposition, notamment de la paroisse voisine, Saint-Honoré d’Eylau : des paroissiens, des prêtres, des personnes de la catéchèse, la directrice et des professeurs de l’école Saint-François, mais aussi des jeunes du Mouvement, de l’aumônerie de l'université de Nanterre ainsi que des amis de la communauté des consacrées, des religieuses, prêtres et membres des familles des consacrées. Dans une ambiance paisible et amicale, les visiteurs ont pu admirer les œuvres de Cécile, témoignages de ses expériences de consacrée à travers le monde. 

« Longtemps je t’ai cherché » est le titre de l’exposition inspiré par cette prière de saint Augustin :

« Tard je t'ai aimée, beauté ancienne et si nouvelle ; tard je t'ai aimée. Tu étais au-dedans de moi et moi j'étais dehors, et c'est là que je t'ai cherché... »

Dès les premières toiles réalisées après une mission dans l’île d’Haïti alors en proie à la famine et aux maladies après le terrible tremblement de terre de 2010, le ton est donné : la lumière de Dieu est toujours présente. Une piéta de dos, tout de bleu vêtue, The Gift reflète l’offrande et le don.

Le Sacré-Cœur de Jésus, d’un orange flamboyant, explose de couleurs et de joie. Il se veut un véritable message d’amour de Dieu. Cécile Martin-Houlgatte veut par ces toiles modernes et gaies partager l’amour de Dieu, qui est beauté, vérité et bonté.

 

La danse de l’amour

Avec La danse de l’amour, Cécile Martin-Houlgatte a voulu également aborder le thème de l’Alliance, de l’amour entre Dieu et la personne, de l’échange entre les êtres humains, de la convivialité. L’exposition, dans un cadre paisible, est donc une occasion de rencontre avec les autres, avec Dieu. C’est aussi une rencontre avec soi-même, face à des œuvres qui ont pour thème l’amour, la miséricorde, le pardon, le couple, la famille, etc.

L’art en mission : la beauté de Dieu dans l’ordinaire

Les photos en noir et blanc prises avec son téléphone capturent l’ordinaire mais surtout la beauté de cet ordinaire. Le quotidien des rues de New York, une plume dans un jardin, le visage d’un d’enfant sont des instantanés de la rencontre avec la beauté que Dieu inspire à chacun, et que nous cherchons souvent comme saint Augustin : « Beauté, longtemps je t’ai cherchée… »

Accompagnée de textes choisis par l’artiste et d’instants musicaux, cette exposition nous a fait explorer nos sens, notre intériorité ainsi que notre relation aux autres.

La vente des œuvres soutient la communauté des consacrées de Regnum Christi de Paris et 10 % seront reversés à un orphelinat en Terre Sainte.
 

« J’ai l’impression d’être un bout de crayon entre tes mains. » (Mère Teresa)

Témoignage de Cécile 

Réaliser sa première exposition parisienne est tout aussi enthousiasmant qu’intimidant. La préparer en se sachant peu équipée au niveau matériel, expérience, contacts, mais sous le regard de Dieu… est tout aussi fascinant qu’apaisant. Et comme l’écrit sainte Mère Teresa de Calcutta : « J’ai l’impression d’être un bout de crayon entre tes mains. »

L’exposition réunissait une vingtaine de photos (prises avec mon téléphone de poche) qui saisissent l’expérience que Dieu vient chercher discrètement dans le quotidien à travers le beau, le vrai et le bon ; ainsi qu’une quinzaine de toiles qui évoquent la présence de Dieu en nous, nous qui le cherchons parfois en dehors de nous.

Les trois jours d’expo furent embellis par deux animations musicales de chansons-prières, interprétées par des consacrées de ma communauté.

Cette exposition a été émouvante pour moi : la grande générosité de volontaires et amis pour la préparation, le nombre de visiteurs, les expériences profondes suscitées par ces trois jours de riches rencontres et de quiétude me confondent de reconnaissance et me font être l'écho de saint Paul : « Ce trésor, nous le portons comme dans des vases d’argile ; ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire appartient à Dieu et ne vient pas de nous. » (2 Cor 4, 7)

Face à l’horizon de ma mission sur le « Chemin de la beauté », je ne peux que continuer la prière de Mère Teresa : « C'est toi qui penses, qui écris et agis. Fais que je ne sois rien d'autre que ce crayon. »
 

Biographie

Cécile Martin-Houlgatte, qui a grandi dans une ambiance familiale animée par l’art, a fait ses études à l’École du Louvre puis obtenu une maîtrise d’histoire contemporaine à la Sorbonne. Là, elle admire la couleur, la profondeur du thème des œuvres des grands maîtres et découvre que sa sensibilité au beau dans la création, l’art, la bonté ainsi que la justice permettent l’épanouissement de sa relation avec Dieu lui-même, source de la beauté par excellence. Après ses études, elle prononce ses vœux en tant que consacrée de Regnum Christi, Société de vie apostolique de droit pontifical. Elle a vécu sa mission dans différents pays, dont les États-Unis.

C’est lors de sa mission à New York que son goût pour la peinture sort de l’ombre : là, une personne, séduite par son talent d’autodidacte, lui commande un tableau pour une vente de charité : tel est le début du rayonnement de ses travaux d’art aux États-Unis où elle a reçu des commandes de Washington DC, Philadelphie, Houston, New York et de Floride également…

Profondément motivée par l’espérance que ses travaux pouvaient être un message d’encouragement, de paix, d’intériorisation, voire de rappel que Dieu est amour, qu’il est beauté, vérité et bonté, elle a su trouver, au cœur de sa mission quotidienne, quelques moments pour exercer ses dons artistiques.

Cécile explique : « Quand je sais qu’une personne qui souffre d’une profonde dépression chronique se dit apaisée par un de mes tableaux placé dans sa chambre et représentant une colombe… cela m’encourage à trouver le temps de peindre. Quand je me souviens que mon tableau du Sacré-Cœur de Jésus se trouve dans le bureau d’un des présidents de JPMorgan à New York ainsi que dans l’appartement d’un couple de Wall Street, je ne peux que remercier Dieu… Lorsque je vois que The Gift qui inspire à l’abandon, à l’offrande et au don de soi se trouve dans le bureau d’une neurobiologiste harvardienne et que ses patients ainsi que les chercheurs de son équipe sont touchés par The Gift , je rends encore grâce à Dieu. »

Adolescente, Cécile avait déjà organisé une exposition de ses œuvres mais il s’agit aujourd’hui de sa première exposition à Paris, ville natale qu’elle a retrouvée après ses séjours à l’étranger.

Cécile est actuellement au cœur de la communauté des consacrées de Regnum Christi Paris. Elle se consacre à la formation et à l’accompagnement de jeunes et d’adultes et propose des accompagnements spirituels à partir d’œuvres d’art de différentes époques.

 

Contact

Cécile Martin-Houlgatte

Centre de spiritualité Regnum Christi

26 bis rue de Lübeck

75116 Paris

cmartin-houlgatte@regnumchristi.net  06 73 17 47 08