Légionnaires du Christ

Légionnaires du Christ

Fondée en 1941, la congrégation des Légionnaires du Christ est une congrégation religieuse de droit pontifical dont la mission pourrait se résumer de la façon suivante : aimer le Christ, bâtir l’Église et servir les hommes, pour construire une société fondée sur la justice et la charité chrétiennes.

Les prêtres légionnaires du Christ travaillent avec les membres du mouvement Regnum Christi et avec les laïcs en général, les invitant à vivre leur engagement baptismal et à répondre par leur participation active aux besoins les plus urgents de l’Église universelle, de leur paroisse et de la société.

Les Légionnaires du Christ mettent en place les projets les plus propices à la diffusion de l’Évangile et du Règne du Christ dans le monde. Aujourd’hui, la Légion du Christ compte quatre évêques, près de 1000 prêtres et environ 700 frères séminaristes (novices et religieux), qui œuvrent dans 22 pays.

La formation d’un Légionnaire du Christ est un long parcours à la suite du Seigneur. Un légionnaire est appelé à la fois à une vocation religieuse et sacerdotale. Le cheminement commence par trois mois de candidature qui sont un moment d’introduction, de discernement et de transition à la vie religieuse.

Ce moment de discernement se poursuit au noviciat afin que celui qui a ressenti un appel puisse l’approfondir à travers la vie dans la congrégation. Les candidats sont, tout au long de cette période, accompagnés par un prêtre qui les aide à découvrir la volonté de Dieu pour chacun d’entre eux.

Après la candidature, ceux qui auront discerné un appel, pourront demander leur admission au noviciat. La prise de soutane est précédée par huit jours d’exercices spirituels ignaciens et marque le début de deux années de noviciat. Dans la spiritualité légionnaire, le noviciat est l’université où l'on étudie le Christ, son Évangile, sa Mère la Vierge Marie, l’Église et le besoin des âmes. Son but principal est d’apprendre à aimer le Christ ; celui à qui tout est dû et auquel l’on se prépare à tout donner, c’est une étude qui se fait principalement à genoux, dans la chapelle, devant l’Eucharistie. Le noviciat est aussi un temps de discernement et de préparation aux premiers vœux religieux : à la fin des deux années, le novice, en accord avec son instructeur, aura trouvé dans la congrégation la réponse à l’appel que le Seigneur lui fait en son cœur et pourra, selon la tradition de l’Église, professer pour trois ans.

Avec la profession religieuse, le novice devient membre de la congrégation, à ce point de sa formation il n’a plus qu’un but, chercher la sainteté en accomplissant la volonté de Dieu dans sa vie. Il doit cependant aussi se préparer à deux grands évènements futurs, sa profession perpétuelle, et le sacerdoce, deux évènements qui lui demanderont aussi de poursuivre l’approfondissement de sa vocation dans la prière et avec l’aide de son directeur spirituel.

La Légion du Christ offre une formation intégrale à tous ces membres et pour cela divise la formation en quatre parties : spirituelle, intellectuelle, apostolique et humaine. Pour la formation spirituelle de ses membres, la congrégation propose une vie de prière intense ; elle met à disposition de ses membres de nombreux directeurs spirituels et confesseurs ; elle organise de fréquentes conférences spirituelles, une retraite mensuelle et chacun de ses membres fait annuellement huit jours d’exercices spirituels ignaciens.

En ce qui concerne la formation intellectuelle, après le noviciat, le nouveau profès fera un ou deux ans d’humanités classiques avant de commencer une licence en philosophie qui sera suivi d’ une licence en théologie. De même la majorité des Légionnaires poursuivent des études de deuxièmes cycles (Masters) avant ou après l’ordination en au moins une matière ; la philosophie, la théologie, le droit canon ou les études bibliques. Tout au long du cursus d’études, la congrégation accompagne personnellement ses membres par l’intermédiaire d’un tuteur.

La formation apostolique est indispensable pour un futur prêtre dont sa vie sera, après la prière, principalement dédié à l’apostolat. Dans la congrégation la formation apostolique consiste d’une partie théorique avec des semaines de formation sur différents thèmes, comme l’éducation, la psychologie, etc… et d’une partie pratique. Depuis le noviciat, selon les circonstances de temps et de lieu, les membres de la congrégation participent à un apostolat comme la catéchèse en paroisse ou dans des écoles, ou l’animation de groupes de jeunes et de camps pendant les vacances, etc… De plus, un stage pastoral de deux à trois ans, ordinairement après la licence en philosophie, permet aux Légionnaires d’affronter la réalité d’une vie d’apostolat dans le monde d’aujourd’hui, et cela avant la profession perpétuelle et l’ordination sacerdotale. Ces années deviennent un excellent moment de formation apostolique, de discernement vocationnel et de motivation spirituelle face à la soif de Dieu de tant d’âmes.

La formation humaine est la fondation obligatoire de toute vie équilibrée. Tout au long de leur cursus, la Légion du Christ souhaite que ses membres atteignent une authentique maturité, une vie équilibrée et disciplinée, une saine santé physique par le sport et du temps passé dans la nature, une bonne maîtrise de ses émotions et passions, et une habilité relationnelle nécessaire à tout futur pasteur.

Un long parcours donc, qui peut varier entre dix et quinze ans, et qui finalement dépendra principalement de l’effort de chacun, mais qui a pour but de mettre à la disposition de tous les futurs prêtres Légionnaires du Christ les outils dont il aura besoin pour sa mission sacerdotale. Mais le Légionnaire en formation est avant tout aussi un religieux qui de pair avec tous les religieux du monde glorifie par sa vie et sa prière Notre Seigneur Jésus-Christ. Il est au service de Dieu avant d’être au service des hommes

La mission de cet Athénée est de former des penseurs chrétiens, notamment ecclésiastiques et de créer un courant culturel de pensée imprégné d’esprit chrétien grâce à des efforts de recherche rigoureux. Elle est également de proposer des réponses aux questions théoriques et existentielles de l’homme d’aujourd’hui, en pleine communion avec le Magistère de l’Église.

Voir le site internet de l'Athénée.

Le Collège Pontifical International Maria Mater Ecclesiae est un séminaire international pour des séminaristes diocésains envoyés par leurs évêques. L’objectif principal du Collège Pontifical International Maria Mater Ecclesiae est d’aider à la préparation de futurs formateurs. Il a été créé par la congrégation des Lègionnaires du Christ en réponse à l’intérêt du saint Jean-Paul II pour la formation des prêtres.

Jean-Paul II souhaitait que soit offert, à l’épiscopat latino-américain notamment, la possibilité d’envoyer certains de leurs séminaristes dans un centre de formation à Rome, afin qu’ils y poursuivent leur séminaire.

En juin 1991, dans le cadre du synode pour la formation des prêtres, a eu lieu le premier cours académique du Collège Pontifical International Maria Mater Ecclesiae, avec à peine 16 jeunes provenant de 5 pays d’Amérique Latine.

La confiance des évêques dans le nouvel institut a rapidement grandi et en moins de 10 ans d’existence le nombre de séminaristes a considérablement augmenté, au point qu’il fallût trouver un autre lieu pour les héberger. La plupart d’entre eux sont envoyés pour leurs études de théologie à l’Athénée pontifical Regina Apostolorum également tenu par les Légionnaires du Christ.

1999, à la veille du Grand Jubilé, fut une année particulièrement mémorable pour le collège. En mai de cette année, avec le décret de la Congrégation pour l’Éducation Catholique, le Saint Siège a octroyé à Maria Mater Ecclesiae le titre de « Pontifical » Ceci mettait particulièrement en évidence l’engagement de fidélité et d’adhésion au Pontife Romain.
Au mois de novembre de cette même année la communauté, déjà très nombreuse, du Collège Pontifical International Maria Mater Ecclesiae s’est installée à Rome dans son siège actuel.

En 2001, date anniversaire de ses 10 ans d’existence, le service de soutien aux évêques en faveur de la formation de leurs prêtres s’est vu augmenté par la création, du Séminaire Maria Mater Ecclesiae au Brésil. Ce séminaire “jumeau” est né avec la même mission de soutien à la formation de futurs formateurs de séminaire.
En 2005, fut créé à Rome le Centre Sacerdotal Jean Paul II avec le même objectif de soutenir la formation de formateurs. Il reçoit des prêtres diocésains qui sont envoyés par leurs évêques pour réaliser leur troisième cycle de formation à Rome, dans un climat sacerdotal conforme aux exigences de la formation permanente du clergé.

Après 25 ans au service de l’Église dans la formation des prêtres, le Collège Pontifical International Maria Mater Ecclesiae a participé à la formation de 890 prêtres, provenant de 266 diocèses du monde de 57 pays. Ceci n’inclue pas ceux qui ont été formés dans les deux autres centres qui forment la famille sacerdotale de « Maria Mater Ecclesiae ».

Je souhaite soutenir le Collège Pontifical International Maria Mater Ecclesiae

Témoignages

Vœux perpétuels du frère Jean-Baptiste à Rome

Le 2 octobre dernier, le frère Jean-Baptiste Ribes, originaire de Beaucaire (Gard), a prononcé ses vœux perpétuels à Rome, lors d’une messe présidée par le P. Eduardo Robles-Gil, LC, supérieur général de la congrégation. Il nous livre ici son témoignage.

« Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations. » Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu ! Vois donc : je ne sais pas parler, je suis un enfant ! » (Jérémie 1, 5)

Regnum Christi plus loin - Le père Nicolas Bossu à Rome

Le 2 février dernier nous avons clôturé l’Année de la vie consacrée pendant laquelle nous vous avons invités à suivre nos consacrées et pères légionnaires français qui ont été appelés à des apostolats variés à travers le monde. Nous terminons notre série avec le témoignage du P. Nicolas Bossu qui enseigne la théologie au Centre des Études Supérieures de notre congrégation à Rome.

Regnum Christi plus loin - Le frère George de La Cotardière à Rome

En cette année de la vie consacrée, nous vous invitons à suivre nos consacrées et pères légionnaires français qui ont été appelés à des apostolats variés à travers le monde. Voyagez avec nous chaque mois dans un pays différent pour y découvrir l’un(e) de nos « expatrié(e)s ». Le frère George de La Cotardière est séminariste en 3e année de philosophie à Rome.

Bienvenue, frère Roger !

Né en 1983, en Colombie, le jeune diacre Roger Villegas apporte un souffle nouveau à Notre-Dame d’Auteuil. Entretien extrait de la revue « Le Campanile », bimestriel de la paroisse Notre-Dame d'Auteuil.
Le Campanile : Frère Roger, la paroisse Notre-Dame d’Auteuil vous souhaite la bienvenue. Pouvez-vous nous dire quelque chose sur vos origines ?

Première messe du père François

Le 14 décembre dernier, le père François Garreau a été ordonné au sacerdoce par le Cardinal Velasio De Paolis dans la basilique Saint Jean de Latran à Rome, avec 30 autres légionnaires du Christ. De nombreux membres de sa famille et amis de Mayenne étaient présents, ainsi que les pères, les consacrées et des laïcs de Regnum Christi de Bordeaux, sa première maison de mission. L'École Apostolique de Méry-sur-Marne aussi avait fait le voyage puisqu'il est le premier ancien élève à être ordonné prêtre au sein de la Légion du Christ. Il a célébré sa première messe dans la crypte de la basilique Saint-Pierre. Voici son témoignage.

Mission : vies de foi

Le Centre de Ressources de l’Apostolat (ARC) a préparé une nouvelle série qui cherche à présenter au spectateur le monde des missions à Quintana Roo, au Mexique, et la vie de quelques uns des légionnaires qui exercent leur ministère dans la prélature de Cancun-Chetumal. Ce documentaire montre aussi l’énorme travail pastoral réalisé par des membres de Regnum Christi et d’autres mouvements ecclésiaux, avec quelques congrégations religieuses, dans le contexte de la mission ad gentes et dans le cadre de la nouvelle évangélisation.

Rencontre annuelle des parents de légionnaires et consacrées à Pellevoisin

Le 10 et 11 novembre derniers, les parents de membres consacrées de Regnum Christi ainsi que frères et pères légionnaires se sont retrouvés au sanctuaire Notre Dame de Miséricorde à Pellevoisin, dans le diocèse de Bourges. Le Père Andreas Schöggl, provincial de la congrégation, le Père Bruce Wren, recteur de l’École Apostolique de l’Immaculée conception, le Père Thomas Brenti, assistant pour les apostolats en France et Viviana Limón, responsable territoriale des consacrées les ont accueillis.