L'ange Gabriel annonce la naissance de Jean le Baptiste

Couleur liturgique : violet

Évangile selon saint Luc 1, 5-25

Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée, un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie. Sa femme aussi était descendante d’Aaron ; elle s’appelait Élisabeth. Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur de façon irréprochable. Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge. Or, tandis que Zacharie, durant la période attribuée aux prêtres de son groupe, assurait le service du culte devant Dieu, il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres, pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur. Toute la multitude du peuple était en prière au dehors à l’heure de l’offrande de l’encens.

L’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens. À sa vue, Zacharie fut bouleversé et la crainte le saisit. L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. Tu seras dans la joie et l’allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira pas de vin ni de boisson forte, et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ; il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ; il marchera devant, en présence du Seigneur, avec l’esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants, ramener les rebelles à la sagesse des justes, et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »

Alors Zacharie dit à l’ange : « Comment vais-je savoir que cela arrivera ? Moi, en effet, je suis un vieillard et ma femme est avancée en âge. » L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel et je me tiens en présence de Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle. Mais voici que tu seras réduit au silence et, jusqu’au jour où cela se réalisera, tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ; celles-ci s’accompliront en leur temps. » Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire. Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler, et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision. Il leur faisait des signes et restait muet. Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique, il repartit chez lui.

Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant. Pendant cinq mois, elle garda le secret. Elle se disait : « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi, en ces jours où il a posé son regard pour effacer ce qui était ma honte devant les hommes. »

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Ma forteresse et mon roc, c’est toi ! Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance.

Demande

Seigneur, donne-moi la grâce de t’ouvrir mon cœur pour recevoir ta Parole dans un cœur humble et confiant dans la foi.

Réflexion

1. Zacharie et Élisabeth sont de la même famille que la sainte Vierge Marie, ils forment un couple saint devant Dieu. En effet ils ont une grande foi et vivent dans une constante recherche de réaliser la volonté divine. Nous avons ici le modèle d’un couple magnifique qui cherche à plaire à Dieu. Est-ce que moi aussi je cherche de tout mon cœur à plaire à Dieu chaque jour ? Zacharie et Élisabeth sont très âgés et n’ont pas réussi à avoir d’enfant, quelle honte devant le peuple… Cependant ils ont prié tous les jours pour que Dieu les exauce, même si Élisabeth était stérile, ils ont continué d’espérer. Quel bel exemple de foi et de persévérance dans l’épreuve !

2. Zacharie est prêtre, c’est lui qui officie dans le lieu saint et c’est dans ce lieu qu’il va recevoir une grande grâce. Gardons bien cela à l’esprit et rappelons-le aux personnes qui ne vont plus à la messe ou ne rentrent même plus dans les églises. L’Église, comme le temple, est un lieu sacré où nous pouvons recevoir de grandes grâces comme Zacharie. Alors prenons le temps de nous arrêter dans les églises, avant la si grande et sainte fête de Noël qui approche.

Zacharie est alors désigné par le sort pour offrir l’encens dans le sanctuaire et c’est à ce moment-là que l’ange Gabriel va lui annoncer qu’il recevra un fils et qu’il devra l’appeler Jean. L’ange vient annoncer une bonne nouvelle mais elle ne va être reçue ; Zacharie se fond dans la logique humaine et ne croit plus, il explique à l’ange que cela ne sera pas possible, comme si Dieu n’était pas tout-puissant… L’ange se met en colère face au manque de foi et de confiance de Zacharie car il ne veut pas recevoir le don de Dieu. L’ange va le réduire au silence.

3. L’ange Gabriel brosse le tableau du petit enfant qui va naître du sein d’Élisabeth : « Il apportera la joie et l’allégresse, il sera grand devant le Seigneur, il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère, il fera revenir de nombreux fils d’Israël au Seigneur leur Dieu. Il marchera devant, en présence du Seigneur […] et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. » Jean-Baptiste va venir réveiller le cœur de l’homme pour le préparer à la venue du Messie.

Mon cœur est-il prêt à recevoir Jésus ? La crèche de mon cœur est-elle disposée à recevoir le Messie ou pas encore tout à fait ?

Dialogue avec le Christ

Jésus, je t’offre mon cœur, mes mains, mon intelligence pour recevoir l’inattendu comme Zacharie. Oui, j’ai confiance en toi. Je sais que tu peux tout et que tu écoutes toujours mes prières.

Résolution

Avec Zacharie je cherche à prendre un temps de silence dans une église auprès de la crèche en exprimant à saint Joseph et à la sainte Vierge Marie le désir que Jésus naisse en mon cœur.

Adèle Landowski, membre de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés