La présence de Jésus

Mardi 10 juillet 2018
Saint Ulric

Évangile selon saint Matthieu 9, 32-38

En ce temps-là, voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.  Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, ouvre mon âme à ta présence et à ta Parole. Tu es présent près de moi, tu frappes à la porte de mon cœur.

Demande

Apprendre à écouter et à parler à Dieu.

Réflexion

1. Ce passage de l’Évangile de Matthieu se compose de deux parties. D’abord le bref récit de la guérison d’un possédé sourd-muet, puis un résumé de l’activité de Jésus, suivi d’une réflexion qu’il livre à ses disciples. Le récit de la guérison nous dit : « Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. » Mais le texte ne précise pas ce qu’il a dit. En revanche les gens émerveillés s’exclament : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël! » et des pharisiens : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » C’est un peu comme si Matthieu nous faisait un petit signe : quelles sont les paroles qui sortent de notre bouche habituellement ? Des remerciements ou des critiques ?

2. Dans la perspective biblique, la surdité ainsi que l’aveuglement représentent une fermeture du cœur envers Dieu (par exemple : « Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l’obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront. » Is 29, 18). Cette incapacité à écouter Dieu résulte d’une incapacité à s’adresser à lui, à prier ; de fait, cet homme est muet.

3. Ceci nous permet d’établir un lien avec la deuxième partie du passage : Jésus invite ses disciples à prier, à prier pour que des ouvriers viennent pour la moisson. Devant les foules « désemparées et abattues », Jésus demande d’abord à ses disciples de prier. Il ne leur demande pas d’abord de faire quelque chose (ce qu’il fera juste après, au début du chapitre 10, où il donne pouvoir aux douze d’expulser les démons et de guérir toute maladie et infirmité), mais de prier. Ce qu’il faut d’abord, c’est que le cœur des disciples soit touché, comme le fut celui de Jésus. Or c’est justement du cœur que vient la prière. Et ensuite, ne pas oublier, comme le suggère le contenu de la prière que Jésus recommande, que c’est d’abord Dieu qui est à l’œuvre.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, je suis moi aussi bien souvent sourd, ne sachant pas t’écouter, et muet, ne sachant pas te parler. Aide-moi à ouvrir les oreilles et la bouche de mon cœur pour que je puisse t’entendre et te prier.

Résolution

Faire une prière pour que « le Maître de la moisson envoie des ouvriers à la moisson ».

Père Jean-Marie Fornerod, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés