« J’ai marché sur les pas de Jésus »

Soumis par Regnum Christi le lun 18/05/2020 - 10:43

Catherine, originaire de la région de Méry-sur-Marne, a passé cinq mois en Terre Sainte, en tant que volontaire Regnum Christi. Elle partage avec nous son expérience sur le site de Magdala, situé au bord du lac de Tibériade.

Catherine, quelle a été votre expérience en tant que volontaire Regnum Christi sur le site de Magdala ?

Mon premier mois de bénévolat à Magdala était magnifique, comme les quatre autres d’ailleurs. J’étais en Terre Sainte du début du mois septembre 2019 jusqu’à la fin du mois de janvier dernier. Sous le soleil, j’ai pu découvrir le site archéologique de Magdala, la ville natale de Marie-Madeleine, qui est située dans un lieu splendide. La synagogue du premier siècle, la chapelle Duc in Altum et le nouveau centre de pèlerinages n’ont plus de secrets pour moi !

Tous les jours, j’étais guide touristique pour les pèlerins de différentes nationalités. Je les accompagnais autour des ruines de l’époque de Jésus et je terminais la visite dans les chapelles où ils pouvaient sentir la présence du Seigneur. Cette rencontre était inévitable. À la fin de chacune de mes visites, je voyais le bonheur que le Seigneur pouvait apporter à tous ces pèlerins de religions différentes.

J’ai pu aussi rencontrer de nombreux jeunes volontaires de Regnum Christi, principalement du Mexique. Pendant ces cinq mois, je n’ai pas seulement rencontré le Christ, j’ai aussi trouvé une nouvelle famille avec laquelle j’ai pu vivre des moments extraordinaires.

Comment se déroulait une journée-type ?

En m’inscrivant au programme de volontariat à Magdala, j’avais dû choisir un domaine dans lequel je voulais être bénévole. J’avais donc choisi d’être guide touristique.

Le matin, je prenais un van avec les autres volontaires en direction du site archéologique vers 7h. Une fois sur place nous devions préparer le site pour l’arrivée des pèlerins à 8h. Avant que les pèlerins n’affluent à Magdala, nous avions un temps dédié à la prière pour pouvoir confier nos journées chargées au Seigneur afin qu’il nous donne tout l’enthousiasme possible.

À 8h nous commencions les visites, avec évidemment des pauses-repas, et nous rentrions le soir. Les journées étaient longues mais égayées par toutes les joies des volontaires dans les petites tâches ! Nos sourires et nos rires rendaient cette ville juive du premier siècle vivante ! Le principal était que les pèlerins sortent souriants de leurs visites. Et cela pour deux raisons : la première est que nous les guidions vers une rencontre soudaine avec le Christ (qui était toujours au rendez-vous !) et le fait que des volontaires adolescents gèrent les visites d’un lieu touristique n’est pas très courant !

Le soir, nous prenions notre repas tous ensemble comme une grande famille, puis ensuite tout dépendait de nos envies, nous pouvions sortir à Tibériade, nous étions libres.

Quels endroits avez-vous pu visiter et quelles ont été vos impressions ?

Au cours de la semaine de travail, nous avions une journée de voyage organisé. Nous partions donc ensemble pour visiter une ville en particulier.

En cinq mois, j’ai pu me rendre dans la plupart des lieux importants de Terre Sainte : Jérusalem, Nazareth, Jéricho, le mont des Béatitudes, le mont de la Tentation, et bien d’autres ! Mais tous les lieux que j’ai pu visiter étaient magnifiques car je marchais sur les pas de Jésus.

Arriver sur le mont des Oliviers et voir tous les volontaires sortir leurs chapelets, c’est époustouflant ! Le Seigneur était avec nous, j’en suis sûre ! Visiter tous ces endroits était juste un pur moment de plaisir et j’en garde le meilleur souvenir car c’étaient de beaux moments de partage entre les volontaires. Je pense que l’endroit qui m’a le plus touchée était Bethléem.

Le soir de Noël, nous sommes allés dans la grotte de la Nativité pour nous recueillir. Être dans la grotte où Jésus est né… était simplement grandiose !

À Jérusalem et Magdala vivent des communautés de Regnum Christi ; si vous avez eu l’occasion d’y participer, en quoi l’expérience de leurs activités diffère-t-elle de celles de France ?

À Jérusalem et à Magdala, il y a une communauté Regnum Christi qui vient du Mexique. J’ai pu rencontrer la plupart des prêtres et des consacrées, en plus de ceux qui étaient directement à Magdala.

Le point commun entre la communauté Regnum Christi en France et celle de Terre Sainte est que la joie de vivre est la même !

Mais le point qui diffère est qu’en Terre Sainte Regnum Christi prend en charge des volontaires, donc nous vivons en communauté. En tant que volontaires, nous avions toujours un prêtre à disposition et les consacrées étaient chargées de notre accompagnement spirituel. C’était une ambiance différente car Regnum Christi gérait notre mission de bénévolat. En outre, plus de la moitié des volontaires étaient mexicains, l’espagnol était donc la première langue !

Que diriez-vous à des jeunes qui seraient tentés de faire l’expérience d’une année de volontariat Regnum Christi ?

Ce que je dirais aux jeunes qui voudraient faire une mission de volontariat à Magdala en Terre Sainte se résume en peu de mots : « Fonce car tu seras bénie ! »

Prendre une année sabbatique pour venir donner mon temps au Seigneur était vraiment difficile mais c’est ma plus belle expérience. Il ne faut pas réfléchir, il faut foncer !

Tout le monde était là pour moi, j’ai rencontré de merveilleuses personnes que je n’oublierais jamais sachant que j’ai partagé de super moments avec eux.

Mais ce sont les pèlerins qui ont rendu mon expérience magnifique. Ils étaient de différentes nationalités et de différentes religions, mais quand le Seigneur nous rassemble, c’est pour une bonne raison. Il faut juste l’écouter.

À la fin de mes visites, j’échangeais mon numéro de téléphone avec les pèlerins qui voulaient prendre de mes nouvelles car lorsqu’ils apprenaient que j’étais étudiante, que j’avais 18 ans et que je venais seule en Israël… ils étaient surpris.

Je ne voulais pas quitter la Terre Sainte, je m’y suis attachée. Et j’y retournerais probablement ; ces cinq mois m’ont changée, j’ai grandi spirituellement et cela c’est grâce à Magdala. J’ai juste suivi le Seigneur !

Pour plus d'informations concernant le volontariat international avec Regnum Christi, consultez cet article et contactez le P. Roger Villegas, LC : rvillegas@legionaries.org - 07 83 82 50 10