« Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison »

Dimanche, 29 novembre 2020

Couleur liturgique : violet

Évangile selon saint Marc 13, 33-37

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. C’est comme un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et demandé au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin ; s’il arrive à l’improviste, il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »

Prière

Jésus, je désire vivre un saint temps de l’Avent, je veux te faire de la place, te donner du temps. Dispose de moi comme tu le désires.

Demande

Jésus, que je puisse être pleinement à ce que je suis, à ce que tu me demandes, par amour pour toi.

Réflexion

Nous voici au premier dimanche du beau temps de l’Avent que l’Église nous offre. Dans vingt-cinq jours, notre Seigneur sera là couché, endormi si pauvrement dans la paille, sous le regard contemplatif de ses saints parents. Arrêtons-nous quelques minutes pour penser à cette nuit unique, pour contempler dans le silence notre Dieu qui s’est fait petit enfant couché dans une mangeoire.

  1. Afin que nous ayons un cœur ardent, rempli de joie en cette nuit de Noël, Jésus, dans son Évangile, nous invite à veiller jusqu’à sa venue. Cette venue est double : la première à Bethléem et la seconde lorsqu’il reviendra dans sa gloire. Un beau jour ou peut-être la nuit. Pour nous y préparer, saint John Newman nous exhorte : « Nous devons non seulement croire, mais veiller, non seulement aimer, mais veiller, non seulement obéir, mais veiller. Pourquoi ? Pour être prêt à la venue de notre Seigneur. Jésus nous donne un devoir particulier, pas seulement croire, craindre, aimer et obéir mais aussi veiller : veiller pour le Christ et avec lui. »
    « Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi. » (Mt 24, 46) Cette phrase de notre Seigneur est très significative et concrète. Que ce soit à la maison, au travail, avec mon mari, ma femme, avec les enfants, dans un service ou encore en rendant visite à un proche, Jésus nous demande d’être présents dans ce que nous avons à faire.
    Enfin, au Jardin des oliviers Jésus, demande à ses apôtres (Pierre, Jacques et Jean) : « Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation. » (Mt 26, 41) Nous avons tant besoin de la prière « du cœur » pour préparer notre âme, pour aimer ceux dont nous devons prendre soin. Jésus apprécie tant la prière simple qui vient de notre cœur.
     
  2. Concentrons-nous sur la venue de notre Seigneur. La date du retour du Christ nous est cachée afin que nous ne relâchions pas nos efforts, que nous ne perdions pas notre temps. Quelle grâce en effet de ne savoir ni le jour, ni l’heure. Ainsi, avec la grâce de Dieu, nous pouvons travailler notre foi avec zèle, ardeur, et dynamisme. Le Christ veut nous permettre de vivre ce pour quoi nous avons été créés : l’amour.
    Le roi Salomon écoutait cette voix qui provenait du ciel : « Heureux l’homme qui m’écoute, qui veille à ma porte, jour après jour. » (Pr 8, 34) Ne perdons pas notre temps, notre capacité d’aimer devant notre télé, nos jeux, notre téléphone et bien d’autres distractions inutiles mais concentrons-nous amoureusement sur Jésus seul. « Empresse-toi de plaire au Seigneur, attends-le sans cesse dans ton cœur, cherche-le par tes pensées, incite ta volonté et tes sentiments à tendre à tout instant vers lui. Tu verras alors comme il vient à toi et comme il fait en toi sa demeure. » (Saint Macaire)
Dialogue avec le Christ

Jésus, je te remercie de m’inviter à être proche de toi, dans cette veille permanente, je ne veux pas perdre une minute pour aimer et être dans la joie dans ce que tu me demandes de vivre. J’ai confiance en toi. S’il te plaît, que je ne désire que toi seul !

Résolution

Prendre un temps d’adoration avec Jésus dans le Saint-Sacrement en demandant la grâce de vivre l’Avent en veillant de tout mon cœur.

Adèle Landowski, membre de Regnum Christi
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés