Camp Civilisation - Le Christ, premier chevalier d’entre les hommes !

Soumis par Regnum Christi le lun 23/11/2020 - 11:27

Camp Civilisation - Le Christ, premier chevalier d’entre les hommes !

Riche programme des vacances de la Toussaint pour 19 adolescents : le camp Civilisation ! En un instant, les voilà transportés dans la France de Philippe Auguste, sur les terres du château de Méry-sur-Marne. L'objectif : parvenir à faire s'élever vers le ciel une cathédrale, dans un développement de civilisation inspiré de jeux comme Colons de Catane ou Age of Empires.
Pour cette quête exigeante, ils n'étaient pas seuls : des jeunes de Regnum Christi ainsi que deux légionnaires, le P. Benoît Devos, LC, et le frère Jérôme Dejoie, LC, les accompagnaient.
Cette entrée fracassante dans la chevalerie ne s’est pas réalisée pas sans nouvelles amitiés ni sans un réel rapprochement avec le Christ, « premier chevalier d'entre les hommes ».

Voici quelques témoignages :

« Pendant mon camp Civilisation, je n'ai pas cessé de m'amuser et de prier. Le matin, on avait la prière, le soir aussi, ainsi qu’avant et après chaque enseignement ou formation. Nous avions le bénédicité et les grâces à chaque repas et la messe tous les jours. Toutes nos journées étaient rythmées par la prière, j'ai beaucoup aimé. Elles l'étaient aussi par les jeux, le ménage (qui d'ailleurs n'était pas aussi éprouvant que l'on pourrait le penser surtout quand on le fait en musique...) et la camaraderie. Dans notre camp, on était environ une vingtaine d'enfants et ados (9 à 14 ans) et nous étions divisés en quatre équipes. J'ai adoré être chef d'équipe et pouvoir la motiver.

Durant la semaine, notre équipe représentait un pays (avec une devise, un hymne et un blason) et nous devions aider la Comtesse de Méry à défendre son château des Teutons et des Britanniques. En même temps nous devions enrichir nos forums afin de construire une cathédrale. On avait tous les jours un tour de jeu où l'on développait nos forums et les moyens de gagner des ressources grâce à celles gagnées pendant les jeux. Mon équipe était « les Beugridongris » et ma devise « Camaraderie et courtoisie, nous sommes les Beugridongris ! » J'ai adoré les temps de formation où l'on parlait de la civilisation et où l'on parlait d'un sujet avec réflexion. Durant le camp, on a appris les vertus chevaleresque et, à la fin, on s'est fait adouber. C'était vraiment une super expérience ! Je conseille énormément les camps ECyD, on repart avec tellement de bons souvenirs ! »

Gabriel

 

« Durant ce camp d'une semaine sur la thématique « Civilisation », nous nous sommes inspirés des jeux de construction de civilisation comme Age of Empire ou Colons de Catane et avons créé un imaginaire autour de la renaissance du château de Méry et de la chevalerie. Nous avons vécu plusieurs temps forts pendant ce camp. Dès le début, les plus jeunes ont été faits écuyers, puis adoubés chevaliers à la fin. J'ai pu voir avec plaisir que chaque jeune avait grandi humainement et en maturité. Nous étions très actifs et motivés pendant ce camp, en cherchant à faire de mieux en mieux chaque jour et je pense avoir réussi avec l’ensemble de l’équipe d’animation.

Pour ce qui est de l’aspect spirituel, nous avons vécu aussi plusieurs moments riches. Nous avons effectué le jeudi une sortie au cimetière américain du bois Belleau : chaque participant s’est recueilli sur une tombe. Puis le soir nous avons vécu une veillée d'adoration qui m’a touché et je pense que chacune des personne présente l’a été aussi. J'ai ressenti pour la première fois la force de la foi.

Je remercie l'ensemble des jeunes, animateurs et conseillers religieux pour ce magnifique camp passé en leur compagnie et pour tout ce qu’ils m’ont apporté pour me faire grandir. »

François, animateur camp Civilisation

 

« Je crois que ce camp ECyD a de nouveau été pour moi une belle occasion de me ressourcer aussi bien spirituellement que moralement. J'ai pu y faire de nombreuses rencontres notamment une nouvelle rencontre avec Jésus. Il aura été pour moi un moyen de sortir de ma zone de confort et de rentrer dans une ''bulle ECyD'' de prière, de rencontre et surtout de grande joie. Bref, je peux dire que je ressors de ce camp nouvelle et avec une nouvelle relation avec Jésus. »

Clarisse