« Il passa toute la nuit à prier Dieu ; il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres »

Mardi 11 septembre 2018
Sainte Théodora

Évangile selon saint Luc 6, 12-19

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

 

Écouter cette méditation

Télécharger le fichier audio

Prière

Seigneur Jésus, je t’offre ce moment de prière, aide-moi à l’accomplir avec toi, à t’ouvrir mon cœur pour me mettre à ton école et à faire silence pour écouter ta Parole. Aide-moi à mettre toute distraction de côté et à me recueillir. Jésus, je ne sais pas prier, comme saint Paul le dit aux Romains : « Nous ne savons pas prier comme il faut », mais «l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse ». Saint Esprit, viens et prie le Père en mon cœur !

Demande

Jésus, donne-moi la grâce de te connaître à tel point que je ne puisse pas ne pas t’aimer, et t’aimer à tel point que je ne puisse pas ne pas te suivre.

Réflexion

1. Cet Évangile se situe un peu après le début de l’Évangile de Luc, après que Jésus a enseigné, fait quelques miracles, et répondu aux critiques des pharisiens. En particulier, il y a eu la pêche miraculeuse, qui a décidé Pierre à suivre Jésus. Et maintenant avec ce passage de l’Évangile du chapitre 6 de saint Luc, Jésus appelle ses douze apôtres parmi tous ceux qui avaient commencé à le suivre. Parmi ses disciples, il n’en choisit que douze, mais il a voulu que ces douze-là le suivent jusqu’au bout. Il les a choisis avec un plan tout particulier pour chacun d’eux. Il a voulu avoir besoin d’eux pour annoncer sa Bonne Nouvelle, son Évangile. Au contraire, « Jésus savait depuis le début qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et celui qui le livrerait. » (Jn 6, 64). Il a besoin de personnes qui reconnaissent avoir pleinement besoin de Jésus, avoir besoin d’être sauvées, comme Pierre, qui s’écrie après la pêche miraculeuse : « Seigneur, éloigne-toi de moi car je suis un homme pécheur. »

2. Ces douze, qui convertiront peu à peu le monde entier, ont assisté aux premiers miracles de Jésus, ont été fascinés par ses enseignements, ont vu son autorité face à celle des pharisiens. Et ils ont décidé de le suivre. Pourtant, avant que nous ne choisissions le Seigneur, c’est lui qui nous a choisis. Avant même que nous nous décidions à vivre une vraie vie chrétienne, que nous nous convertissions, il s’est tourné vers nous, il a posé son regard plein d’amour sur nous. Car c’est lui qui nous appelle à passer de disciples à apôtres, à passer de ceux qui l’écoutent de temps en temps à ceux qui comme les apôtres, le suivent jusqu’au bout, à le prendre au sérieux. C’est à chacun de nous d’écouter son appel dans notre cœur, à le suivre là où il veut nous mener. C’est à chacun de nous de découvrir ce que Dieu a pensé pour nous, pour notre vie. Et c’est à chacun de nous de répondre à l’appel du Seigneur. Il veut nous mener au bonheur et à la vie éternelle avec lui, mais cela implique si souvent de laisser notre confort pour nous tourner vers lui et le suivre, découvrant petit à petit, comme les apôtres l’ont découvert, qu’il nous faudra passer par le scandale de la croix.

3. Et parmi ses douze apôtres, il a aussi choisi Judas, celui-là même qu’il savait qu’il le trahirait. C’est le scandale de la croix que Judas n’a pas su accepter et n’a pas compris. Et c’est souvent le même scandale que nous avons du mal à accepter, cette croix qui est « scandale pour les Juifs et folie pour les nations païennes » (1 Cor 1, 23).

Dialogue avec le Christ

Dans sa première lettre, saint Jean nous enseigne comment connaître l’amour de Dieu. « Voici comment l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui. » (1 Jn 4, 9) Jésus, ton amour s’exprime de la façon la plus admirable dans la croix, lors de ta Passion et de ta mort, lorsque tu es mort pour nos péchés, afin que nous ayions la vie. Aide-moi à correspondre à ton amour et à ton sacrifice pour moi sur la croix. Jésus, que puis-je faire pour toi ? Apprends-moi à être à l’écoute de ta Parole dans mon cœur pendant cette journée.

Résolution

Prendre un moment de silence aujourd’hui pour me mettre à l’écoute du Seigneur et lui demander ce qu’il veut que je fasse (par exemple face à une décision importante).

Frère Loïc Chabut, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés