Franchise, courage et sens concret

Soumis par Regnum Christi le dim 24/02/2019 - 07:29

Franchise, courage et sens concret

La conférence pour la protection de l’enfance travaille du 21 au 24 février sur le problème des abus sexuels dans l’Église

 

Du 21 au 24 Février de cette année, le pape François a invité à une rencontre à Rome sur le thème de la protection des mineurs dans l’Église. 190 personnes du monde entier - en majorité des représentants des conférences des évêques - prennent part à la conférence sur la protection de l’enfance au Vatican. Neuf porte-parole (hommes et femmes) ont été choisis pour transmettre les rapports clef. Ceux-ci sont retransmis, à travers Lifestream, par Radio Vatican.

La conférence a commencé jeudi par le témoignage de cinq victimes d’abus sexuels. Quatre hommes et une femme ont témoigné, à travers une vidéo, projetée aux 190 responsables des conférences des évêques et aux supérieurs des différents ordres, rassemblés dans l’aula des synodes du Vatican. Ils ont exposé leurs souffrances et leurs attentes.

 

11 groupes de parole, 21 points de réflexion, thèmes centraux

La méthode de travail, durant la rencontre, consiste entre autres en ce que - comme pour les synodes épiscopaux - les participants soient répartis en groupes de travail. Ceux-ci rassemblent des évêques, des supérieurs de différents ordres et des représentants des associations de victimes. Le thème pourra, de cette manière être mieux exploité, et ce dans l’esprit synodal.

Concrètement, il y a 4 groupes anglophones, 3 italophones, ainsi que deux hispanophones. Chaque groupe comprend de 17 à 18 participants et a un rapporteur, qui expose ensuite le résultat des réflexions de chacun des groupes.

Environ 700 représentants des médias sont accrédités pour le compte-rendu de la conférence sur la protection de l’enfance.

Le pape François avait, dès le premier jour, proposé un livret, contenant 21 projets et idées qu’il avait rassemblés en silence ces derniers temps.

Les thèmes centraux des conférences sont les suivants :

  • protection des victimes
  • prévention des abus sexuels
  • choix des candidats au sacerdoce et formation
  • responsabilité épiscopale et synodalité
  • révision du droit de l’Église en ce qui concerne ces délits (droit pénal canonique)
  • concordance avec le Code Civil

Vous trouverez ci-dessous le discours d’introduction du pape François aux participants de la conférence pour la protection de l’enfance, qui a eu lieu le 21 Février 2019 au Vatican.

 

RENCONTRE « LA PROTECTION DES MINEURS DANS L'ÉGLISE »
[VATICAN, 21-24 FÉVRIER 2019]

INTRODUCTION DU PAPE FRANÇOIS
Jeudi 21 février 2019

 

Chers frères, bonjour !

Face au fléau des abus sexuels perpétrés par des hommes d’Église contre des mineurs, j’ai pensé vous consulter vous, Patriarches, Cardinaux, Archevêques, Évêques, Supérieurs religieux et Responsables, afin que tous ensemble nous nous mettions à l’écoute de l’Esprit Saint, et que dociles sous sa conduite nous écoutions le cri des petits qui demandent justice. Le poids de la responsabilité pastorale et ecclésiale qui nous oblige à discuter ensemble de manière synodale, sincère et approfondie sur la façon d’affronter ce mal, qui afflige l’Église et l’humanité, pèse sur notre rencontre. Le saint Peuple de Dieu nous regarde et attend de nous, non pas de simples et faciles condamnations, mais des mesures concrètes et efficaces à préconiser. Il faut être concret.

Commençons donc notre parcours, armés de la foi et de l’esprit de la plus grande parresia, de courage et du sens du concret.

Comme aide, je me permets de partager avec vous certains critères importants, formulés par diverses Commissions et Conférences épiscopales – elles proviennent de vous, je les ai un peu énumérées…–. Ce sont des lignes-guides pour aider notre réflexion qui vous sont remises maintenant. C’est un simple point de départ, qui provient de vous et retourne à vous, et qui ne s’oppose pas à la créativité qu’il doit y avoir au cours de cette rencontre.

En votre nom aussi, je voudrais remercier la Commission Pontificale pour la Protection des Mineurs , la Congrégation pour la Doctrine de la Foi et les membres du Comité d’organisation pour l’excellent travail réalisé avec un grand dévouement, lors de la préparation de cette rencontre. Merci beaucoup.

Enfin, je demande à l’Esprit Saint de nous soutenir durant ces jours et de nous aider à transformer ce mal en une opportunité de prise de conscience et de purification. Que la Vierge Marie nous éclaire pour que nous cherchions à soigner les graves blessures que le scandale de la pédophilie a causées aussi bien chez les petits que parmi les croyants. Merci !