« Fais entrer les gens de force, afin que ma maison soit remplie »

Mardi, 3 novembre 2020

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 14, 15-24

En ce temps-là, au cours du repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : « Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu ! » Jésus lui dit : « Un homme donnait un grand dîner, et il avait invité beaucoup de monde. À l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : “Venez, tout est prêt.” Mais ils se mirent tous, unanimement, à s’excuser. Le premier lui dit : “J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; je t’en prie, excuse-moi.” Un autre dit : “J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer ; je t’en prie, excuse-moi.” Un troisième dit : “Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne peux pas venir.”

De retour, le serviteur rapporta ces paroles à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : “Dépêche-toi d’aller sur les places et dans les rues de la ville ; les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux, amène-les ici.” Le serviteur revint lui dire : “Maître, ce que tu as ordonné est exécuté, et il reste encore de la place.” Le maître dit alors au serviteur : “Va sur les routes et dans les sentiers, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner.” »

Prière

Mon Dieu, je te rends grâce car tu m’invites à entrer dans ton Royaume. Fais que cette prière puisse illuminer ma journée, que je puisse être attentif à ta présence dans ma vie quotidienne.

Demande

Mets en moi un cœur nouveau qui découvre ta présence là où je ne m’y attends pas.

Réflexion
  1. Dans cette parabole, Jésus attire notre attention sur un phénomène très humain, la difficulté à nous dédier à ce qui est important. C’est une sorte de myopie psychique ou spirituelle : nous ne focalisons pas au bon endroit. On se tue au travail et on néglige sa famille, on passe des heures sur Netflix et on oublie la vraie vie, on se prépare des vacances de rêve et on s’accommode d’un quotidien gris et médiocre. Dieu nous invite à un banquet formidable et nous restons emprisonnés dans nos préoccupations.
     
  2. Les invités de la parabole s’excusent tous poliment, il n’y a pas de mauvaise intention dans leur attitude. Leurs prétextes sont même assez valables : un mariage, l’achat d’un champ ou d’un troupeau… qui pourrait leur en vouloir ? Et pourtant ils passent tous à côté de l’essentiel. Pour vivre en plénitude, il ne suffit pas de se laisser emporter par le courant du train-train quotidien, il faut parfois s’engager dans des choix libres et réfléchis. Si un papa veut être proche de ses enfants, il renoncera à mille autres bonnes choses qui lui seront proposées. De même, mettre Dieu au centre de notre vie implique de réajuster constamment nos priorités et nos activités selon Dieu. Ce n’est pas le renoncement qui est au centre de la vie chrétienne, mais la préférence.
    Est-ce que je préfère Dieu ?
     
  3. On dit parfois que Dieu doit être à la « première place » dans notre vie, ensuite viennent les autres choses, comme sur une échelle. Avec cette image nous pouvons courir le risque de ne pas intégrer les « autres choses » dans notre relation à Dieu. Dieu est à la première place non pas parce qu’il est « en haut », séparé des activités « d’en bas », mais parce qu’il est le centre qui donne vie et ordonne le reste, comme le soleil dans le système solaire. Toutes nos activités rendent gloire à Dieu quand elles « tournent autour » de Dieu. Vivre proche de Dieu ne signifie pas dédier plus de temps à la prière qu’à ses enfants, qu’à ses études ou son travail… mais essayer d’organiser sa vie pour que ce don de soi quotidien soit soutenu par l’amour de Dieu.
Dialogue avec le Christ

Mon Dieu, tu frappes à la porte de mon cœur pour demander la permission d’y entrer. Donne-moi le courage d’ouvrir la porte, de t’accueillir, de te faire entrer dans ma vie.

Résolution

Prendre un temps aujourd’hui pour offrir à Dieu toutes mes activités de la journée.

Frère Melchior Poisson, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés