« Être prêtre, pour moi, c’est le chemin de la grâce et de la miséricorde »

Le 20 juillet dernier, le P. Leopoldo Sayegh, LC, a été ordonné diacre, avec deux autres pères vénézuéliens, Andrés Colmenares, LC, et son frère, Elías Sayegh, LC. Ces ordinations sont une joie pour toute la famille Regnum Christi et nous vous invitons à prier pour ces nouveaux diacres. Le P. Leopoldo fera partie de la communauté de Paris à partir de la rentrée.

Cher P. Leopoldo, nous vous félicitons pour votre ordination diaconale et vous souhaitons la bienvenue en France ! Vous avez déjà pu tisser des liens avec la France, quelle en est votre expérience et qu’envisagez-vous pour ces prochains mois ?

Après mes mastères en philosophie et en théologie à Rome, je poursuis actuellement à distance un mastère en théologie du corps à Lyon (Cf. Christophoros n° 66, ndlr). Dès mon arrivée en France j’ai eu la joie d’accompagner un groupe de volontaires internationaux et nous avons pu vivre ensemble des moments spirituels et humains profonds à Paris et dans les Alpes. Je souhaite vraiment partager tant de belles choses que j'ai apprises et reçues. Mon désir est de rendre présent notre charisme, de travailler en équipe, de former des formateurs parmi les laïcs et d’étendre le Royaume du Christ dans notre société.

Pourquoi avez-vous choisi de devenir prêtre ?

Parce que je suis sûr que Dieu l’a choisi pour moi.

Comment aimeriez-vous vivre votre sacerdoce ?

Avec dévouement, générosité, en y étant complètement dédié.

Qu’est-ce qu’est un prêtre pour vous ?

Pour moi, c’est le chemin de la grâce et de la miséricorde. C’est quelqu’un qui rend Jésus-Christ présent en étant là avec ses paroles, ses actions et son témoignage. Il le rend particulièrement présent dans la célébration des sacrements, la prédication sacrée et l’accompagnement spirituel.

Quels moments de votre vie et de votre histoire personnelle vous ont conduit à penser au sacerdoce ?

L’éducation à la foi que j’ai reçue en famille, la communion fréquente au collège Cumbres, la participation à l’ECyD ; les missions d’évangélisation, entre autres avec Jeunesse missionnaire proposée par Regnum Christi ; le fait d’avoir été responsable de l’ECyD, la vie au sein de Regnum Christi. Les moments les plus forts où j’ai ressenti mon appel ont été, chaque année, l’adoration eucharistique du Jeudi Saint.

Tout au long de ces années vous avez sûrement traversé des moments difficiles et d’autres merveilleux. Pouvez-vous nous en parler ?

Bien sûr, j’ai vécu des moments difficiles comme, par exemple, une période de fatigue après mes stages apostoliques au Mexique. Il est bien de voir que le Seigneur ne nous abandonne pas, qu’il est fidèle à ses promesses et que celui qui a commencé sa bonne œuvre en nous la mènera à terme. Mes moments les plus heureux ont été d’immenses grâces reçues aux pieds de la Vierge de Guadalupe.

Qu’est-ce qui vous a le plus fortifié dans votre vocation ?

La dévotion à la très sainte Vierge et la proximité de Dieu-Eucharistie.

Un saint à imiter ?

Je ne peux me limiter à un seul. Les saints sont nos meilleurs amis. Je suis proche de saint Jean-Paul II, Padre Pio, Thérèse de Lisieux, Mère Teresa de Calcutta, saint François d’Assise, saint Leopoldo Mandic, saint Jean-Marie Vianney.

Qu’aimeriez-vous apporter à la famille Regnum Christi en tant que prêtre ?

De la joie, de l’unité et de la miséricorde.

 

Le P. Leopoldo Sayegh est né à Caracas le 16 octobre 1987, il a deux frères et une sœur. Il a été membre, responsable et coordinateur de l’ECyD à Caracas avant de s’engager au sein de Regnum Christi. Un prix d’excellence lui a été remis en terminale à l’Institut Cumbres. Entré dans la congrégation des Légionnaires du Christ en 2005, il a fait son noviciat pendant deux ans à Monterrey et sa première profession le 12 août 2007. Deux années d’humanités classiques le mènent ensuite à Salamanque suivies de deux années de philosophie à l’Athénée pontifical Regina Apostolorum à Rome, tout en collaborant à la Direction générale de la congrégation. Il a ensuite effectué un stage apostolique de trois ans à Poniente de Mexico en tant qu’instructeur de formation à l’Institut Cumbres de Mexico et coordinateur de l’ECyD de cette ville. Puis son mastère en philosophie l’a ramené à l’Athénée à Rome. Il obtient ensuite un diplôme en compétence de direction à l’Université Anahuac de Mexico. C’est au Collège international des Légionnaires du Christ à Rome qu’il a professé ses vœux perpétuels le 20 août 2016. Il a terminé cette année ses études de théologie à l’Athénée et prépare actuellement un mastère en théologie du corps à l’Institut de Théologie du Corps de Lyon. Ordonné diacre par Mgr Raul Biord, évêque de La Guaira, le 20 juin dernier à Caracas, il sera ordonné prêtre à Rome le 2 mai 2020.