Création d’une équipe internationale des responsables ECyD

Soumis par Regnum Christi le mer 17/06/2020 - 14:56

 

Le 23 mai dernier, le département « Vie et mission de Regnum Christi » à Rome annonçait la création d’une équipe internationale des responsables ECyD. Douze jeunes étudiants originaires de dix pays différents vont représenter la réalité internationale de la pastorale des adolescents de Regnum Christi. Ces jeunes apporteront leurs expériences et leur diversité, la catholicité de l’Église pour aider à repenser une pastorale adaptée aux adolescents d’aujourd’hui. Pour découvrir cette équipe et sa mission, nous avons interviewé Paul de Franqueville, représentant français au sein de cette réalité internationale.

 

Paul, quel est votre propre parcours au sein de l’ECyD ? Y a-t-il une progression à l’intérieur de cette organisation ?

J’ai connu l’ECyD il y a cinq ans, lors d’un camp Alpes Top Aventure à l’âge de douze ans, mais c’est seulement il y a trois ans que j’ai commencé à m’investir dans l’ECyD à Paris. Cette année, j’ai été coordinateur des première et deuxième étapes avec Martin et Grégoire. Avant cela j’ai d’abord été responsable de la communication. Durant l’été 2018, j’ai participé au programme de volontariat (un mois avec des jeunes de 15-16 ans d’autres pays au service des autres) qui m’a permis de découvrir l’aspect international de l’ECyD, et qui m’a donné encore plus envie de m’investir dans ce mouvement de jeunesse.

Comment vous êtes-vous retrouvé au sein de cette équipe ?

De 8 à 12 ans, j’ai vécu au Japon où j’ai été scolarisé dans une école internationale. J’y ai donc appris à parler anglais, mais j’y ai aussi rencontré des jeunes de mon âge de cultures très différentes, ce qui m’a permis de m’ouvrir au monde dès mon plus jeune âge. Plus récemment, j’ai aussi commencé ma formation BAFA lors des vacances de la Toussaint, où j’ai appris à organiser des activités pour des jeunes, mais aussi à travailler en équipe. Cette expérience va être très importante dans une équipe si particulière où chacun possède un langage, des codes et des traditions différentes. Enfin, j’ai eu la chance de participer à la rencontre internationale ECyD à Rome en décembre dernier, où je suis devenu membre de Regnum Christi. Je pense que c’est donc pour cela que j’étais bien disposé à intégrer cette équipe internationale de douze jeunes responsables de l’ECyD.

Quelle est la mission de cette équipe ?

Notre mission est simple : à partir de notre expérience sur le terrain en tant qu’animateurs, nous donnons notre avis sur la faisabilité d’une activité, proposée par les directeurs internationaux de l’ECyD, afin de les adapter le mieux possible aux différentes situations de chaque pays. Mais cette mission peut aussi fonctionner dans l’autre sens : si une activité plaît beaucoup aux jeunes en France, alors je pourrais la proposer à ce groupe afin que chaque pays puisse bénéficier de la même activité. Le but n’est donc plus d’avoir un groupe d’animateurs qui travaillent pour l’ECyD en France et d’autres au Mexique, mais d’avoir un groupe qui travaille pour l’ECyD internationale puis qui adapte à la situation de chaque pays, et ainsi pouvoir réaliser plus d’activités internationales !

Pourquoi cette dimension internationale de l’ECyD est-elle si importante pour les jeunes ?

L’Église reste fondamentalement la même partout dans le monde, que ce soit au Japon, au Mexique ou en France. Il est donc important pour nous, chrétiens, de nous en rendre compte, de prendre conscience que c'est le Christ qui nous unit tous, malgré la distance et les barrières de langues que l’on peut connaître. Cette dimension internationale est aussi importante pour le développement personnel des jeunes, notamment dans notre société qui devient de plus en plus mondialisée, mais aussi pour le développement de leur foi. Lorsque les jeunes prononcent leur alliance avec le Christ à l’ECyD, on leur explique qu’ils ne font pas seulement une alliance avec le Christ, mais aussi avec tous les autres membres de l’ECyD autour du monde. Cette équipe internationale va donc permettre aux jeunes de s’en rendre compte lors des activités internationales que nous allons organiser. Cela permet aussi à chaque membre de l’ECyD de savoir qu’il n’est pas seul et que, même à l’autre bout du monde, des jeunes de son âge croient exactement comme lui.

Comment arrivez-vous à communiquer au sein d’une équipe tellement différente ?

Nous avons créé un groupe WhatsApp et nous utilisons l'anglais entre nous ; il était donc nécessaire que le représentant français parle anglais. Nos réunions se font par vidéoconférences, et c'est Maricarmen Vargas, consacrée à Rome, qui s'occupe de l'organisation au sein du groupe.

Pourquoi souhaiteriez-vous inviter un autre jeune à intégrer l’ECyD ?

L'ECyD est un groupe super où les jeunes peuvent vivre pleinement leur foi, mais aussi l'approfondir : vivre sa foi au collège/lycée n'est pas toujours facile. L’ECyD permet donc aux jeunes d'exprimer leur foi, d'en parler, mais aussi de se faire de nombreux amis à travers des activités ludiques, sur fond catholique, telles que les CinECyD, par exemple (les jeunes regardent un film, en débattent, puis reçoivent une formation). Et même si cela peut paraître cliché, j’y ai découvert une seconde famille : des gens avec qui j’ai vécu des choses incroyables (que ce soit spirituellement ou pas), et c’est vraiment quelque chose que je n'ai vécu nulle part ailleurs et que je souhaite aux jeunes de vivre. Mais c'est avant tout le Christ qui invite chacun d’entre nous : nous sommes libres d'accepter cette invitation ou non.