« Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père »

Couleur liturgique : rouge

Évangile selon saint Matthieu 10, 17-22

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. »

Ecouter cette méditation:
Télécharger le fichier audio
Prière

Seigneur, donne-moi la force de ton Esprit pour être un digne enfant de Dieu.

Demande

Savoir donner un témoignage de ma foi.

Réflexion

1. Contexte

La liturgie de ce jour nous donne à méditer ce texte évangélique après le jour joyeux de la naissance de Notre Seigneur. L’Église veut donc nous enseigner quelque chose de très important pour avoir placé ces versets le lendemain du jour de Noël. Cet enseignement n’est autre que celui que le Christ prêchera toute sa vie : donner témoignage et ce, dans une ambiance très concrète, celle du désaccord et de la violence.

2. Un des traits caractéristiques du Christ nous est donné dans ces versets. Si l’on regarde la vie du Christ, cette attitude est toujours présente dans chacune de ses pensées, chacune de ses paroles et chacun de ses gestes. Il rend témoignage au Père. Quelle délicatesse pour nous de savoir que ce que le Christ nous demande c’est ce qu’il a lui-même accompli pendant toute sa vie. Témoigner du Père. Ce témoignage est constant, jusqu’à donner sa vie pour chacun de nous.

3. Témoigner

Il a porté ce témoignage jusqu’aux conséquences les plus extrêmes : l’incompréhension, la dérision, les coups, les jugements, la croix, la mort, puis la Résurrection. Notre témoignage se base sur notre foi et notre foi nous dit que nous ressusciterons. Cette même foi nous incite à adopter un certain style de vie qui soit évident aux yeux de tous, à ne pas avoir peur de montrer aux autres qui nous sommes, à témoigner.

4. Ce même témoignage ne doit pas être un devoir mais bien un plaisir et quelque chose qui doit être toujours présent dans notre vie quotidienne. En effet l’Évangile nous dit : « Il y aura là un témoignage pour eux ». Réjouissons-nous donc des occasions que nous donne le Christ pour témoigner. Rappelons-nous que le Seigneur est venu pour tous et non pas pour quelques-uns. Notre cœur, aimant du Christ et donc de notre prochain, doit nous encourager à porter témoignage afin que ce prochain ait une possibilité de se convertir et de croire. Ne nous lui barrons pas la route vers le Christ même si cela implique que je doive faire un peu le sacrifice de moi-même en sa faveur.

Dialogue avec le Christ

Esprit-Saint, infuse en moi un peu de ta force pour témoigner à toute heure et à chaque instant, même si cela me coûte, même si cela m’attire les regards, les critiques, l’incompréhension ou les moqueries.

Résolution

Témoigner au moins une fois de ma foi aujourd’hui par un geste ou une parole.

Xavier Kerrand
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés